BFMTV

Sondage BFMTV - Plus de la moitié des Français déçus de l'action d'Emmanuel Macron

Le président français Emmanuel Macron

Le président français Emmanuel Macron - AFP

Deux ans et cinq mois après son élection, l’image politique d’Emmanuel Macron se dégrade. Seuls 37% des Français considèrent son arrivée à la tête du pays comme un événement positif.

62% des Français voient d’un mauvais œil l’élection d’Emmanuel Macron, le 7 mai 2017. Cette opinion majoritairement négative fait écho à une action présidentielle jugée décevante par 55% des Français (-7 point par rapport à avril 2019), selon le sondage "L’opinion en direct" diffusé ce mercredi par BFMTV.

71% des sondés jugent que la politique du président n’a pas fait progresser la situation du pays.
71% des sondés jugent que la politique du président n’a pas fait progresser la situation du pays. © Elabe pour BFMTV

Ainsi, 80% des Français déclarent que depuis le début du quinquennat l’action du président n’a pas amélioré leur situation personnelle. Peu optimistes, 80% estiment que d’ici la fin de son mandat, leur situation ne s’améliorera pas.

Débâcle

Concernant les préoccupations nationales, les conclusions ne sont pas meilleures. A mi-mandat, 71% des sondés jugent que la politique du président n’a pas fait progresser la situation du pays. Sur le long terme, ils ne font pas montre d’une grande confiance puisque 68% d’entre eux estiment que d’ici 2022, son action n’améliorera pas la situation du pays.

Les domaines où l’action d’Emmanuel Macron est jugée la plus insatisfaisante sont la baisse des dépenses publiques (74%), la politique en matière d’immigration (74%), la politique environnementale (73%), la politique sociale (72%) et la politique en faveur du pouvoir d’achat (71%). La confiance des Français envers le président apparaît donc assez dégradée par rapport au début de son mandat.

80% des Français déclarent que depuis le début du quinquennat l’action du président n’a pas amélioré leur situation personnelle.
80% des Français déclarent que depuis le début du quinquennat l’action du président n’a pas amélioré leur situation personnelle. © Elabe pour BFMTV

Le président parvient toutefois à se démarquer sur sa capacité à gérer les questions de sécurité nationale (44% des sondés se disent satisfaits) et sur la représentation de la France à l’international (43% satisfaits).

Polarisation

Emmanuel Macron souffre d’un effritement de son image politique. Par rapport au début du mois de septembre, lors de la rentrée politique, il est jugé plus autoritaire (+2), moins courageux (-7), moins sincère (-7), moins capable de réformer le pays (-3) et moins capable de rassembler les Français (-3). Cette défiance croissante creuse un peu plus le fossé entre les classes populaires et l’exécutif. En effet, l’image du président se détériore très fortement chez les catégories sociales populaires alors qu’elle s’améliore chez les cadres et classes moyennes.

La polarisation politique sur l’image du président s’accentue également puisque ces mêmes traits d’image se détériorent fortement au sein des électorats de Jean-Luc Mélenchon et de Marine Le Pen, alors qu’ils s’améliorent au sein de son cœur électoral.

Ambre Lepoivre