BFMTV

SONDAGE BFMTV - Masques, couvre-feu, vacances... Quelle part des Français respecte les règles sanitaires?

Des policiers français contrôlent les autorisations de sortie des automobilistes sur la route longeant la "Promenade des anglais" à Nice, sud de la France, pendant les heures de couvre-feu, le 30 janvier 2021

Des policiers français contrôlent les autorisations de sortie des automobilistes sur la route longeant la "Promenade des anglais" à Nice, sud de la France, pendant les heures de couvre-feu, le 30 janvier 2021 - Valery HACHE © 2019 AFP

Dans notre dernière enquête réalisée par l'institut Elabe pour BFMTV, les Français relatent les écarts qu'ils se permettent vis-à-vis des mesures de restriction liées à l'épidémie de Covid-19.

Quel degré de liberté s'autorisent les Français en cette période de ceinture serrée? C'est ce qu'a tenté d'élucider la nouvelle enquête "L'opinion en direct" de l'institut Elabe que BFMTV dévoile ce mercredi. Selon ses résultats, un Français sur deux a déjà enfreint les consignes du couvre-feu ces dernières semaines. Dans le détail, 9% des personnes interrogées disent l'avoir enfreint "une seule fois" et 11% l'auraient fait "plusieurs fois". À l'inverse, 80% disent avoir toujours respecté cette consigne.

S'agissant du port du masque, l'enquête illustre à quel point les Français s'habituent difficilement à cette règle en intérieur. Lorsqu'ils rencontrent des membres de leur famille ou des amis qui ne vivent pas au sein de leur foyer, 22% d'entre eux déclarent porter systématiquement le masque en lieu fermé, 32% le font en fonction de l’état de santé ou de l’âge des personnes, 34% déclarent ne jamais le porter.

Temps passé en dehors du foyer

Pour le gouvernement, tout l'enjeu derrière le maintien du couvre-feu est, répètent publiquement ses membres, de faire confiance au sens des responsabilités des Français. À savoir, leur discipline dans le respect des règles sanitaires. L'enquête Elabe indique toutefois que chacun essaie de concilier ses priorités. Par exemple, 30% des Français sondés disent être partis ou avoir l'intention de partir, soit en week-end, soit en vacances.

Les catégories qui déclarent le plus être partis ou avoir l’intention de partir en week-end ou en vacances sont, en termes d’âge, les 25-34 ans (41% week-end, 27% vacances), et dans une moindre mesure les 35-49 ans (26% week-end, 26% vacances).

Le temps passé par les Français avec des personnes extérieures à leur foyer
Le temps passé par les Français avec des personnes extérieures à leur foyer © Elabe / BFMTV

Autre élément comportemental sondé par l'institut Elabe: le temps passé à domicile avec des proches extérieurs au foyer. Plus de 6 Français sur 10 déclarent avoir partagé un repas ou se sont retrouvés en intérieur avec des proches extérieurs au foyer au cours des dernières semaines.

En termes d’âge, les Français qui maintiennent le plus possible une vie sociale normale en voyant leurs proches sont les 25-34 ans (60% famille, 50% amis), les 18-24 ans pour les amis (52% amis) et les 35-49 ans pour des membres de leur famille (56%). D’un point de vue socio-professionnel, ce sont les cadres qui ont davantage rencontré en intérieur leurs proches que les professions intermédiaires et les catégories populaires.

Courte approbation du non-reconfinement

Si les Français demeurent divisés, une courte majorité approuve aujourd'hui la décision de l’exécutif de ne pas reconfiner le pays: 54% des personnes interrogées jugent que le gouvernement a eu raison et à l'inverse, 45% estiment qu'il a eu tort. La proportion de sondés qui approuvent a donc augmenté de 4 points en une semaine.

Politiquement, la décision de l’exécutif est approuvée majoritairement et progresse auprès des électeurs d’Emmanuel Macron du premier tour de l'élection présidentielle de 2017 (72%, +9). de François Fillon (69%, +10) et de Benoît Hamon (58%, +13). Les autres électorats sont plus partagés : Jean-Luc Mélenchon (50%, +5), Marine Le Pen (47%, =) et abstentionnistes (45%, +3).

Les catégories qui prédisent un troisième confinement dans les prochaines semaines
Les catégories qui prédisent un troisième confinement dans les prochaines semaines © Elabe / BFMTV

Le pronostic d'un nouveau confinement reste en revanche très majoritaire dans le pays d'après l'institut Elabe: 68% (15 points de moins en une semaine) des Français prédisent qu'il sera annoncé dans les prochaines semaines par le gouvernement.

Dans ces plus de deux tiers de sondés, 50% (-1) "probablement" et 18% (-14) "certainement". A contrario, 32% (+16) n’anticipent pas de nouveau confinement, dont 27% (+13) "probablement pas" et 5% (+3) "certainement pas". Si une majorité de Français s’attend toujours à un troisième confinement, la proportion qui l’anticipe avec certitude est en forte baisse au sein de l’ensemble des catégories de la population.

Scepticisme sur la vaccination

Les Français se montrent néanmoins très sceptiques quant à la capacité de l'État à faire vacciner tous les adultes d'ici la fin de l'été (donc le 22 septembre 2021), comme l'a annoncé Emmanuel Macron le 2 février. 68% des Français estiment que l’objectif ne sera pas tenu, dont 48% "probablement pas" et 20% "certainement pas". À l’inverse, 31% pensent que cet objectif sera atteint, dont 25% probablement et 6% certainement.

Politiquement, une très courte majorité des électeurs d’Emmanuel Macron pense que cet objectif sera atteint (52% oui, mais seulement 9% certainement, contre 48% non), les autres électorats sont majoritairement sceptiques: Marine Le Pen (86% non), Jean-Luc Mélenchon (76%), Benoît Hamon (76%), François Fillon (63%).

Sondage réalisé sur un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. La représentativité a été assurée selon la méthode des quotas appliquée aux variables suivantes: sexe, âge et profession de l'interviewé après stratification par région et catégorie d'agglomération. Interrogation par Internet les 9 et 10 février 2021.

Jules Pecnard Journaliste BFMTV