BFM Business

Couvre-feu : pas de tolérance pour les vacanciers même en cas d'embouteillages

Embouteillages en Île-de-France (illustration)

Embouteillages en Île-de-France (illustration) - THOMAS COEX / AFP

La porte-parole du ministère de l'Intérieur a prévenu qu'il n'y aurait pas tolérance pour les embouteillages si les vacanciers dépassent les horaires du couvre-feu de 18 heures.

"Pas de tolérance particulière"! C'est l'avertissement de Camille Chaize, porte-parole du ministère de l'Intérieur, au vacanciers qui se rendront en voiture sur leur lieu de villégiature ou de résidence.

Les vacanciers devront impérativement "arriver à 18 heures" a-t-elle rappelé dimanche sur Europe1. Après cet horaire, ils pourront être verbalisés et les embouteillages ne seront pas une excuse pour dépasser le couvre-feu.

"Tout le monde connait bien maintenant les dispositifs. L'important, c'est d'arriver à 18 heures", explique Camille Chaize en ajoutant que "selon les prévisions de Bison Futé, tout est au vert normalement pour cette journée. Il faut effectivement regarder la route avant de commencer son trajet pour arriver à 18 heures sur place."

Depuis la mise en place du couvre-feu à 18 heures, les embouteillages se multiplient autour des grandes agglomérations en fin d'après-midi. Dimanche 31 janvier, une find e week-end habituellement normale, le trafic avait été qualifié d'"exceptionnel" en Ile-de-France, par le service Sytadin sur son site internet. Entre 17h et 18h, avant le début du couvre-feu, entre 350 et 400 km de bouchons avaient été relevés. Un chiffre quatre fois supérieur à la moyenne.

Les vacances scolaires pour la zone A (Lyon, Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Poitiers) ont démarré samedi 6 février et dureront jusqu'au 22. Pour la zone B, elles s'étaleront du 20 février au 8 mars.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco