BFMTV

Soldats tués au Mali: au Parlement européen, Jadot demande un hommage qui a déjà eu lieu la veille

Un premier hommage avait déjà été rendu la veille au sein de l'hémicycle européen.

Après la mort de 13 militaires français de la force Barkhane dans la collision accidentelle de deux hélicoptères au Mali, les hommages n'en finissent plus de se succéder. Ce mercredi au Parlement européen, c'est l'eurodéputé écologiste Yannick Jadot qui a voulu saluer la mémoire des soldats. 

Comme le signale Ouest-France, la scène se déroule quelques secondes avant que les élus passent au vote de cette journée plénière. Le chef de file d'EELV demande la parole et entame un discours au ton solennel. 

"Il y a deux jours 13 militaires français ont trouvé la mort dans une opération de lutte contre le terrorisme et ce Parlement n’a pas eu l’occasion d’honorer leur sacrifice par une minute de silence. Je vous propose donc M. le président d’avoir une minute de silence et que tous nos collègues se lèvent pour nos soldats qui se sont sacrifiés au Mali", a-t-il dit, sous les applaudissements des députés de son camp.

Deux hommages en deux jours 

Seul problème, comme on peut le voir dans cette courte séquence, Yannick Jadot est immédiatement repris par le président du Parlement européen, David Sassoli, qui lui explique qu'un hommage avait bel et bien été rendu la veille dans l'hémicycle. 

"Un moment, un moment. M. Jadot, vous n’étiez peut-être pas là hier dans l’hémicycle. Nous avons salué la mémoire de ces militaires tombés au Mali. Peut-être étiez-vous absent, mais notre assemblée a déjà rendu hommage à ces militaires tombés au Mali", s'est-il vu répondre.

Malgré tout, une nouvelle minute de silence a été respectée en hommage aux disparus. Toutefois, cet épisode a fait réagir de nombreux députés sur les réseaux sociaux dont la socialiste Sylvie Guillaume, qui estime "pas joli" de "récupérer sur un tel sujet..." 

Hugo Septier