BFMTV

Sibeth Ndiaye considère la réforme des retraites comme "une des réponses à la crise des gilets jaunes"

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye quitte l'Elysée après une réunion, le 7 novembre 2019

La porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye quitte l'Elysée après une réunion, le 7 novembre 2019 - Alain Jocard / AFP

Au micro de France Info, la porte-parole du gouvernement a jugé que cette réforme serait l'une des réponses fournies par l'exécutif aux revendications soulevées par la crise des gilets jaunes.

Alors que se rapproche la grève interprofessionnelle et reconductible du 5 décembre qui vise à protester massivement contre la réforme des retraites, la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye, a affirmé ce mercredi sur franceinfo que ce serait "une des réponses à la crise des gilets jaunes".

"Cette réforme, c'est une des réponses à la crise des 'gilets jaunes', c'est surtout une des réponses aux injustices importantes qui existent dans notre pays" a expliqué la porte-parole lors de son interview.

Elle a notamment jugé ne pas pouvoir "accepter qu'une femme qui est à la tête d'une famille monoparentale, qui travaille à temps partiel par exemple dans la grande distribution, se retrouve sur un rond-point parce qu'elle n'arrive pas à finir la fin du mois", expliquant qu'il était inacceptable que cette même femme se trouve dans l'obligation de travailler jusqu'à ses 67 ans en raison de sa situation.

La phrase de Sibeth Ndiaye a fait réagir, notamment sur Twitter, où les utilisateurs du réseau social ont critiqué une déclaration jugée fausse et éloignée de la réalité des revendications du mouvement des gilets jaunes. Les députés LFI Alexis Corbière et Clémentine Autain ont aussi réagi sur Twitter, dénonçant le "cynisme" de la réponse de Sibeth Ndiaye.

Le projet gouvernemental de la réforme des retraites est encore discuté au sein de la majorité, mais l'aboutissement du projet de réforme et son application sont encore loin dans le temps. Le Premier ministre Edouard Philippe et le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye devraient faire des annonces sur cette réforme d'ici la fin de l'année, alors que de nombreuses incertitudes demeurent sur son contenu précis.

Julia Galan