BFMTV

Retraites: Fabien Roussel dénonce une réforme qui va "fabriquer des pauvres"

BFMTV

Le secrétaire national du Parti communiste appelle à poursuivre la mobilisation et demande un référendum pour trouver une issue à la grève.

Presque deux mois jour pour jour après le début de la mobilisation contre la réforme des retraites, le secrétaire national du Parti communiste français (PCF) Fabien Roussel veut que les actions de contestation se poursuivent, alors que la conférence de financement du futur système souhaité par le gouvernement débute ce jeudi, au lendemain d'une nouvelle journée de manifestations.

"Le texte de loi que nous venons de découvrir à l'Assemblée nationale et qu'on nous demande de traiter en procédure accélérée est pire que ce que le Premier ministre nous avait annoncé. L'âge pivot de 64 ans est devenu un âge d'équilibre à 65 ans. Ça veut dire qu'ils vont nous demander pour la génération 75 de travailler jusqu'à l'âge de 65 ans", s'est alarmé Fabien Roussel ce jeudi, sur BFMTV-RMC.

Un référendum pour sortir du "blocage"

Pour le militant communiste, cette réforme souhaitée par le gouvernement équivaudrait à "fabriquer des pauvres". Le député du Nord demande un référendum "pour sortir de cette situation de blocage, que les Français soient consultés et que l'on donne le dernier mot au peuple de France", a-t-il également exhorté.

"Les forces de gauche ont fait six propositions financées montrant qu'il est possible de mettre un minimum contributif c'est-à-dire une retraite minimum au niveau du SMIC, de prendre en compte la pénibilité, de permettre l'égalité salariale sans augmenter l'âge de départ en retraite", défend-il.
Clarisse Martin