BFMTV

Régionales en Paca: LR apporte "son soutien" à Renaud Muselier en l'absence d'accord avec LaREM

Le président LR sortant de la région Paca, Renaud Muselier, le 4 mai 2021 à Paris

Le président LR sortant de la région Paca, Renaud Muselier, le 4 mai 2021 à Paris - STEPHANE DE SAKUTIN © 2019 AFP

Le comité d'investiture des Républicains a tranché après plusieurs jours de polémique. Le retrait de la liste LaREM au profit de la liste LR emmenée par Renaud Muselier pour les Régionales en Provence-Alpes-Côte d'Azur en juin prochain avait ouvert la controverse. Le parti a finalement confirmé ce mardi l'investiture du président du Conseil régional sortant en l'absence d'un accord partisan.

Ce mardi soir, le comité d'investiture des Républicains a décidé d'apporter "son soutien" à la liste conduite par Renaud Muselier en Provence-Alpes-Côte d'Azur pour les Régionales de juin prochain.

L'instance clôt trois jours de polémique après l'annonce par Jean Castex dans le dernier numéro du JDD du retrait de la liste de la majorité au profit de celle portée par la droite et le président sortant du Conseil régional. Se hérissant à l'idée d'un pacte entre le mouvement d'Emmanuel Macron et Renaud Muselier, Christian Jacob, patron de LR, avait déclaré dimanche que ce dernier ne pourrait bénéficier de l'investiture de la principale force d'opposition de droite.

Constatant l'absence d'un accord partisan entre son champion et LaREM, LR a finalement renoncé à cette extrêmité et validé l'investiture de Renaud Muselier. "La Commission nationale d’investiture a apporté son soutien à Renaud Muselier. Il ne peut y avoir aucun accord, à quelque niveau que ce soit, avec LaREM. Ce qui induit aucun parlementaire En Marche et aucun membre du gouvernement sur notre liste", stipule seulement le comité d'investiture dans son communiqué.

La délicate question de la composition de la liste

Sur LCI, cependant, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, a indiqué qu'il y aurait "bien sûr" des candidats LaREM sur la liste de Muselier. Renaud Muselier s'était exprimé sur ce délicat sujet de la composition de sa liste plus tôt dans l'après-midi, en publiant son propre texte. S'il a écarté l'idée d'une fusion, il n'a pas franchement repoussé celle d'une ouverture:

"Je conduirai donc une équipe dont la colonne vertébrale sera naturellement Les Républicains. Cette équipe sera fidèle à la majorité régionale plurielle avec nos alliés naturels et des personnalités de la société civile, et tous ceux qui voudront avec nous contribuer au succès de notre projet régional."
R.V. avec AFP