BFMTV
Politique

Quand Castex affirmait que "les personnes qui ont deux doses n'ont plus de chance d'attraper la maladie"

Jean Castex

Jean Castex - @AFP

Le Premier ministre, doublement vacciné, a contracté le Covid-19. En juillet dernier, il affirmait pourtant que deux injections empêchaient d'attraper la maladie. Une affirmation qui avait été démentie.

Le chef du gouvernement a reçu un test positif au Covid-19 ce lundi. Jean Castex, 56 ans, a reçu deux doses de vaccin au printemps et cet été, sur le plateau de nos confrères de TF1, il affirmait que les personnes doublement vaccinées "n'ont plus de chances d'attraper la maladie".

"La vaccination, ça marche. On a constaté que les personnes qui ont deux doses, jusqu'alors, lorsqu'elles croisaient une personne qui était contaminée, devaient être cas contact et donc s'isoler. Les analyses faites sur ces personnes montrent qu'elles n'ont plus de chances d'attraper la maladie", énonçait le Premier ministre le 21 juillet dernier.

Le vaccin ne protège pas totalement de la contamination

Cette déclaration avait pour but de justifier la levée du statut de cas contact pour les personnes ayant un schéma vaccinal complet. Comme l'appelait alors de ses voeux le ministre de la Santé Olivier Véran, encore aujourd'hui, "si votre schéma vaccinal est complet et si vous n’êtes pas immunodéprimé, vous n’avez pas obligation de vous isoler".

Or, si une vaccination complète permet bien de réduire les chances de faire une forme grave du Covid-19, elle n'empêche pas la contamination, comme le décryptait déjà BFMTV après les affirmations de Jean Castex en juillet dernier.

Une perte d'efficacité dans le temps

Un constat d'autant plus vrai que les vaccins perdent de leur efficacité avec le temps, notamment auprès des plus fragiles. C'est d'ailleurs à cause de cette réalité que le gouvernement a décidé de circonscrire le pass sanitaire des plus de 65 ans à une dose de rappel six mois après leur deuxième injection.

Cette troisième dose pourrait même être élargie à l'ensemble de la population alors que la France est confrontée à une recrudescence des cas de Covid-19. Lundi, le chef des urgences de l'hôpital Georges Pompidou à Paris, Philippe Juvin, s'est dit "favorable à la troisième dose ouverte dès maintenant à tous ceux vaccinés il y a plus de six mois".

Diane Regny