BFMTV

Présidentielle 2022: 13% des Français se disent prêts à voter pour Eric Zemmour s'il se présente

Eric Zemmour

Eric Zemmour - JOEL SAGET © 2019 AFP

Le polémiste, déjà condamné à de multiples reprises notamment pour provocation à la haine, n'est pas officiellement candidat.

Eric Zemmour, candidat à l'élection présidentielle de 2022? Le sulfureux chroniqueur de CNews, condamné à plusieurs reprises notamment pour "provocation à la haine", pourrait se laisser tenter, selon une enquête de L'Express publiée il y a quelques jours.

Une éventuelle candidature que l'institut de sondages Ifop a testée dans une enquête d'opinion réalisée pour le magazine Valeurs Actuelles, à paraître ce jeudi. À la question suivante: "Seriez-vous prêt à voter pour Eric Zemmour s'il était candidat à la prochaine élection présidentielle de 2022?", 13% des personnes interrogées pour le compte de l'hebdomadaire droitier répondent par l'affirmative.

Dans le détail, 4% répondent: "Oui, certainement", et 9% "oui, probablement". Au total, 74% répondent "non", dont 60% "non, certainement pas". 13% indiquent ne pas connaître Eric Zemmour.

"Ni négligeable ni sensationnel"

Un chiffre qui ne progresse pas réellement puisqu'en octobre 2015 lors d'un précédent sondage, 12% des personnes interrogées avaient déclaré qu'elles pourraient donner leur suffrage à Eric Zemmour, met en relief l'Ifop.

"Ce potentiel n'est ni négligeable ni sensationnel. Si on le compare à celui d'autres outsiders qui pourraient émerger depuis l'extérieur du paysage politique, il se situe au même niveau que Jean-Marie Bigard (13%), un peu plus haut que Michel Onfray (9%) et singulièrement plus bas que (le général) Pierre de Villiers (20%)", analyse Jérôme Fourquet dans les colonnes de l'édition à paraître de Valeurs Actuelles.

Sondage réalisé par l'Ifop pour Valeurs actuelles auprès d'un échantillon de 1019 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, interrogé par questionnaire auto-administré en ligne du 9 au 10 février 2021. La représentativité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (âge, sexe, profession de la personne interrogée) après stratification par région et catégorie d'agglomération.

Clarisse Martin Journaliste BFMTV