BFMTV

Présidence UMP: Le Maire plaît aux Français, Sarkozy aux sympathisants

Bruno Le Maire, entré très tôt en campagne pour l'UMP, a participé à plus de 100 meetings depuis le début de l'année 2014.

Bruno Le Maire, entré très tôt en campagne pour l'UMP, a participé à plus de 100 meetings depuis le début de l'année 2014. - Anne-Christine Poujoulat - AFP

La campagne de l'ancien ministre de l'Agriculture trouve plus de crédit que celle menée par Nicolas Sarkozy chez les Français. Mais parmi les sympathisants de droite, l'ancien chef de l'Etat reste le leader.

Nicolas Sarkozy sera vraisemblablement élu samedi à la présidence de l'UMP, pour la seconde fois après 2004. Mais le vrai gagnant de cette élection pourrait bien être Bruno Le Maire. L'ancien ministre de l'Agriculture, présenté d'entrée comme le challenger de ce scrutin, apparaît comme le candidat qui réalisé la meilleure campagne pour 45% des Français, selon un sondage Odoxa pour L'Express, la Presse Régionale, France Inter.

Nicolas Sarkozy recueille, lui, 40% des suffrages quand le troisième homme de l'élection, Hervé Mariton, obtient 11% de réponses en sa faveur.

Nicolas Sarkozy a les faveurs de l'UMP et de la droite

Pour autant, dans le coeur des sympathisants UMP, Nicolas Sarkozy reste en tête.Ainsi, 65% d'entre eux plébiscitent l'ancien président de la République, 31% Bruno Le Maire et 3% seulement, Hervé Mariton.

Idem chez les sympathisants de droite qui citent l'ancien chef de l'Etat à 61%. Chez ces personnes, potentiels votants à une future primaire ouverte pour la présidentielle de 2017, l'ancien ministre de l'Agriculture arrive à 34% quand le député de la Drôme ferme la marche avec 4%. 

Néanmoins, les bons scores obtenus par Nicolas Sarkozy ne devraient pas lui permettre d'obtenir le plébiscite attendu, et son élection devrait être moins éclatante que celle de 2004, lorsqu'il avait enregistré 85% des suffrages. Selon des sondages - aléatoires car le fichiers des militants UMP n'est pas disponible pour les sondeurs - Bruno Le Maire est crédité d'au moins 20% des voix et Hervé Mariton de 5-10%, notamment auprès des militants opposés au mariage homosexuel, dont il est le champion.

Un vote par Internet

Samedi, 268.341 adhérents UMP sont invités à choisir leur nouveau président. Un vote qui se déroulera sur Internet pendant 24 heures, du vendredi 28 novembre à 20h au lendemain à la même heure. En cas de besoin, un second tour serait organisé le 6 décembre.

La Haute autorité de l'UMP, sous la direction de la juriste Anne Levade, supervisera les opérations, en prenant garde à ne pas laisser se reproduire les errements de fin 2012 entre copéistes et fillonistes, qui avaient failli faire imploser le parti. Un parti que Nicolas Sarkozy, une fois élu, entend rénover de fond en comble, notamment en changeant le nom de l'UMP dès les premiers mois de 2015.

Enquête réalisée par Internet les 20 et 21 novembre auprès d'un échantillon de 1.012 Français représentatifs de la population française âgée de 18 ans et plus et constitué selon la méthode des quotas.

S.A. avec AFP