BFMTV

Pour Ndiaye, les deux dernières années du quinquennat passent "nécessairement par un remaniement"

Briefing de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye le 3 juin 2020 à Paris.

Briefing de la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye le 3 juin 2020 à Paris. - Christophe Ena, POOL/AFP

Pour la porte-parole du gouvernement Sibeth Ndiaye, il est aujourd'hui "assez légitime que l'on se pose la question des deux prochaines années" du quinquennat, qui passent "nécessairement par un remaniement", a-t-elle assuré ce dimanche sur France 3.

Une question de jours? La perspective d'un remaniement gouvernemental, alors que la France vit toujours l'une des plus graves crises sanitaires de son histoire, se précise un peu plus. Questionnée à ce sujet, ce dimanche, dans l'émission Dimanche en politique sur France 3, Sibeth Ndiaye n'a pas nié cette possibilité.

Pour la porte-parole du gouvernement, "il est assez légétime que l'on se pose la question des deux prochaines années", comme le gouvernement "a quasiment réalisé la totalité du programme présidentiel".

"Je pense que dans la période qu'on est en train de vivre, après, successivement, la crise du coronavirus, le débat très intense que nous avons eu sur les retraites et surtout alors que la majorité qui est en place aujourd'hui a quasiment réalisé la totalité du programme présidentiel, il est assez légitime que l'on se pose la question des deux prochaines années, de nos priorités et des hommes et des femmes qui seront amenés à les porter. Ça passe nécessairement par un remaniement mais c'est le choix du président de la République et du Premier ministre", a affirmé la porte-parole du gouvernement", a-t-elle expliqué.

Les périmètres des ministères revus?

Selon nos informations, Emmanuel Macron devrait, entre le 28 juin et le 14 juillet, préciser le plan de relance économique pour le pays mais aussi une réorganisation du gouvernement. Le chef de l'Etat souhaiterait profiter de ce remaniement pour revoir les périmètres des ministères.

"Ce serait notamment un bon signal de faire un grand ministère de l'Economie et de l'Ecologie", a plaidé en coulisses un membre du gouvernement.

Le baromètre* de l'économie réalisé par Odoxa pour BFM Business et Challenges, publié début juin, révélait que 64% des Français appellent à un remaniement gouvernemental. Néanmoins, Edouard Philippe conserve un crédit fort puisque 65% des interrogés ne veulent pas de changement de Premier ministre.

Clément Boutin Journaliste BFMTV