BFMTV

Pour Mélenchon, le discours de Macron est une "pluie de truismes, de mots volés et de poncifs"

Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale

Jean-Luc Mélenchon à l'Assemblée nationale - Thomas Samson - AFP

Pour le leader de la France insoumise, "il n'y a pas de quoi être fiers de ce qui a été fait par le gouvernement pendant cette crise."

Quelques minutes seulement après la fin de l'allocution d'Emmanuel Macron, l'opposition a vivement critiqué sa prise de parole, qui a duré une vingtaine de minutes.

Les principales attaques sont venues de Jean-Luc Mélenchon, leader de la France insoumise, qui dans une série de tweets a vivement critiqué plusieurs points abordés par le président de la République. 

Ainsi, pour le député des Bouches-du-Rhône, "il n'y a pas de quoi être fiers de ce qui a été fait par le gouvernement pendant cette crise", soulignant également que ce "satisfecit" était "lunaire." 

Quelques minutes plus tard, Jean-Luc Mélenchon s'est de nouveau étonné des propos tenus par Emmanuel Macron. "Il est candidat à quelque chose? Il y a une élection?", s'est-il interrogé. 

"Pourquoi récite-t-il ce programme qu'il a contredit jusqu’à ce jour?", a-t-il écrit. 

"Macron saoule" 

Au fil des tweets, les critiques se sont faites de plus en plus féroces, Jean-Luc Mélenchon n'hésitant pas à comparer l'allocution à une "pluie de truismes, de mots volés et de poncifs." 

"Macron saoule. Et il nous annonce qu'il nous dira la suite en juillet. Un feuilleton bavard continue", a-t-il poursuivi. 

Finalement, le leader de la France insoumise a assuré qu'il ne prendrait pas la parole ce dimanche soir, ni lundi, dans les médias. 

"J'ai eu du nez. Je n'ai pris aucune invitation télé ce soir et demain. Bon courage aux camarades pour commenter ce bavardage gluant"; conclut-il. 
Hugo Septier