BFMTV

Pour Christiane Taubira, "des Zemmour, il y en aura d'autres"

Christiane Taubira à Paris le 31 janvier 2017

Christiane Taubira à Paris le 31 janvier 2017 - JOEL SAGET © 2019 AFP

A l'occasion de la sortie de son nouveau livre, Christiane Taubira ferme la porte à une éventuelle candidature en 2022 et appelle la gauche à se rassembler.

Interrogée sur France inter ce jeudi matin, l'ancienne garde des Sceaux a annoncé qu'elle ne serait pas sur la ligne de départ pour l'Elysée en avril 2022.

"Non, je ne suis pas candidate (...). Je ne peux pas venir contribuer à l'éparpillement (...) mais d'une façon ou d'une autre, je vais trouver ma place", a assuré celle qui sort un nouvel ouvrage, Ces morceaux de vie... comme des carreaux cassés (Robert Laffont).

L'ex-ministre de la Justice a mis en garde contre l'éparpillement des voix à gauche alors que les candidatures se sont multipliées ces dernières semaines.

"Les personnes mobilisées pour cette élection doivent comprendre que l’enjeu est colossal. La société a été travaillée ces dernières années par des idées d'exclusion. C’est un pays où on humilie tranquillement, et on trouve ça normal. (...) On ne peut pas simplement s'asseoir et dire je suis candidat", a estimé l'ancienne députée de Guyane qui avait été en 2002 accusée d'avoir participé à la défaite de Lionel Jospin.

Alors qu'Eric Zemmour sort aujourd'hui en librairie La France n'a pas dit son dernier mot, Christiane Taubira a regretté sa présence médiatique importante.

"Je ne crois pas qu’il faille donner du crédit aux propos de M. Zemmour, ce n’est pas une pensée politique, ce sont des objurgations. (...) Des Zemmour, il y en aura d'autres, des individus qui sont dans un confort matériel et social, parce que personne ne conteste leur haine", a jugé celle que beaucoup considèrent comme une icône de gauche pour avoir porté le Mariage pour tous.
Marie-Pierre Bourgeois