BFMTV

Primaire à gauche: Stéphane Le Foll reproche à Manuel Valls de ne pas l'avoir appelé

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll à Londres, le 26 octobre 2016.

Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll à Londres, le 26 octobre 2016. - Niklas Hallen - AFP

Le porte-parole du gouvernement a regretté que son Premier ministre ne l'ait pas appelé pour le prévenir de sa candidature.

Stéphane Le Foll, invité de France Info, est apparu passablement énervé à l'encontre de Manuel Valls. Il reproche au Premier ministre de ne pas l'avoir appelé pour lui annoncer sa candidature.

"Les ponts ne sont pas coupés. Je ne suis pas fâché, mais il n'appelle pas son porte-parole pour annoncer sa candidature à la présidentielle", a-t-il lancé.

Le ministre de l'Agriculture, qui n'a pas apporté son soutien à Manuel Valls, contrairement à Jean-Yves Le Drian ou Michel Sapin, a estimé avoir besoin "de temps et d'un peu de recul". "Je pense que la gauche a besoin de se rassembler. Je veux voir les grands enjeux, les lignes directrices", a-t-il affirmé, se plaçant comme un observateur politique.

Stéphane Le Foll va "redevenir un homme politique"

Il a également affiché une certaine lassitude, estimant que sa mission de porte-parole "va à un moment s'arrêter". "Stéphane Le Foll, pendant trois ans, a été un porte-parole qui a porté la parole. Il va devenir ou redevenir un homme politique", a-t-il averti.

Le ministre de l'Agriculture se dit même prêt à succéder à Manuel Valls. Cité comme potentiel Premier ministre, Stéphane Le Foll a estimé que "c'est possible". "Je ne dis pas non, parce que j'ai toujours assumé ma responsabilité. Ce n'est pas moi qui décide", a-t-il conclu.

EN DIRECT - Manuel Valls va déclarer sa candidature à l'élection présidentielle

dossier :

Manuel Valls

F. H.