BFMTV

Le Roux: "la contrepartie au débat, c'est la loyauté"

Bruno Le Roux a réclamé la "loyauté" des parlementaires PS mardi sur BFMTV.

Bruno Le Roux a réclamé la "loyauté" des parlementaires PS mardi sur BFMTV. - -

Bruno Le Roux, chef des députés socialistes, a rappelé sur BFMTV la loyauté dont doivent faire preuve, selon lui, les parlementaires PS dans l'hémicycle. Et en appelle à l'image donnée aux Français.

Vous avez débattu? Eh bien votez, maintenant. C'est en substance le message qu'a cherché à faire passer Bruno Le Roux, chef du groupe PS à l'Assemblée nationale, mardi sur BFMTV. A moins d'une semaine des débats budgétaires dans l'hémicycle, les députés de la majorité se sont efforcés de s'accorder mardi matin sur les positions du groupe. Les 30 à 40 députés dits "frondeurs" ont participé à cette réunion, mais tous n'ont pas pris part au vote.

Désormais, Bruno Le Roux tente de faire preuve d'autorité. "Il n'y a pas de délit d'opinion au PS", affirme-t-il sur BFMTV. "Mais j'ai fait voter des positions, pour que quelque chose de majoritaire se dégage. Je demande à chacun des parlementaires d'être loyal par rapport à ce vote, d'aller dans l'hémicycle pour défendre les amendements qui seront déposés par le groupe, au nom de la majorité".

"Quand on appartient à un groupe, on en accepte quelques règles"

Selon lui, "il y a du résultat dans le dialogue que j'ai avec le gouvernement, et je ne comprends pas que certains parlementaires n'en aient jamais assez, et soient prêts à aller chercher une majorité ailleurs que dans leur groupe".

"Quand on appartient à un groupe, on en accepte quelques règles. Je rends le débat possible mais la contrepartie à ce débat, c'est la loyauté", martèle le chef des députés socialistes. Et sans parler de "sanctions" qu'il avait évoquées contre les frondeurs opposés au plan d'économies de Manuel Valls, Bruno Le Roux affirme que ceux qui s'opposeraient aux amendements du groupe "porteront la responsabilité sur la façon dont les Français nous regarderont".

Ariane Kujawski