BFMTV

Réforme territoriale: les points chauds de la nouvelle carte

La nouvelle carte des régions de France fait de nouveau débat.

La nouvelle carte des régions de France fait de nouveau débat. - -

Le débat sur le nouveau redécoupage de la carte de France, prévu ce mercredi à l'Assemblée nationale, s'annonce houleux. L'association de la Picardie avec le Nord/Pas-de-Calais ou encore l'épineux cas de la Champagne-Ardenne sont notamment pointés du doigt.

Le débat sur la réforme territoriale, à l'ordre de ce mercredi à l'Assemblée nationale, s'annonce animé. Un jour après la présentation d'une nouvelle carte de France dotée de 13 régions, dévoilée mardi par les députés PS et censée répondre aux critiques émises sur la première mouture, de nouvelles voix s'élèvent. Parmi les plus virulentes, certaines émanent même de l'intérieur de la majorité au pouvoir.

>> La Picardie avec le Nord/Pas-de-Calais

"C'est une aberration économique et sociale que nous condamnons", ont ainsi tancé les élus socialistes du Nord, Martine Aubry en tête, pour protester contre le projet de rassembler la région Nord/Pas-de-Calais avec la Picardie. "On ne peut pas sans discussion et brutalement vouloir fusionner deux régions en grandes difficultés", ont-ils notamment fait valoir.

>> Qui veut de la Champagne-Ardenne?

A l'opposé, la région picarde se montre plutôt satisfaite par ce nouveau redécoupage, la première carte, qui prévoyait un rattachement avec la région Champagne-Ardenne, n'avait en effet pas convaincu. Mais du coup, ça coince de nouveau pour cette dernière, qui doit désormais fusionner avec les régions Alsace et Lorraine.

"On n'a aucune considération pour nos territoires", se plaint par exemple une élue de Champagne-Ardenne, interrogée par BFMTV. Sans compter que du côté alsacien, on se montre plutôt réticent face à un ensemble jugé "trop vaste".

>> Pas de grande région Val de Loire

Si les fusions des régions Poitou-Charentes avec Limousin et Aquitaine ont été plutôt bien accueillies, même du côté de l'opposition, un dernier point risque d'être âprement débattu: le Centre, les Pays-de-la-Loire et la Bretagne. Ces trois régions, faute d'accord, restent seules, malgré la volonté affichée par certaines de créer un grand ensemble "Val de Loire Centre". Mais c'est ici le nombre de départements qui pose problème. Le feuilleton continue.

>> Comment payer moins d’impôts? Téléchargez gratuitement votre guide pratique 2014; avec notre partenaire YouScribe.

Jé. M.