BFMTV

Quand le député Ugo Bernalicis imite Nicolas Sarkozy sur les bancs de l'Assemblée nationale

En plein débat sur la réforme de la fonction publique proposée par le gouvernement, le député de La France insoumise a ironiquement félicité le secrétaire d'Etat Olivier Dussopt, en empruntant la voix et les mimiques de l'ancien président de la République.

Alors que les députés débattaient ce jeudi de la réforme de la fonction publique, un intrus s'est immiscé dans l'hémicycle. Le député La France insoumise Ugo Bernalicis, s'est en effet glissé quelques instants dans la peau de Nicolas Sarkozy, en imitant sa voix et ses mimiques, pour contester l'article 4 du projet de loi sur les commissions administratives paritaires. "J'ai un message pour Madame la rapporteure de quelqu'un d'important", a lancé le parlementaire, avant d'ironiser sur la réforme non aboutie de l'ancien président.

"Vous avez dit tout à l'heure qu'en 2008, je n'avais pas eu le courage d'aller au bout de ma réforme. Je tenais à vous féliciter, quand j'étais président, peut-être que c'était pour une bonne raison", a-t-il déclaré.

"Je tenais à dire aux collègues de droite qu'ils devraient plutôt vous soutenir là où vous n'avez pas réussi, là où je n'ai pas réussi à l'époque en 2008", a déclaré Ugo Bernalicis, avant de s'adresser au secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Action et des comptes publics Olivier Dussopt.

"Je trouve que c'est assez extraordinaire pour un socialiste d'aller plus loin que ce que j'ai pu faire. Bravo Monsieur le ministre", a conclu Ugo Bernalicis.

Sa prestation ne semble pas avoir suscité de violentes réactions sur les bancs de l'Assemblée nationale, même si un journaliste rapporte avoir entendu un ""trou du ***" dans les rangs de la majorité. "Moins poétique que mon imitation en effet... j'ai dû viser juste", a réagi Ugo Bernalicis sur son compte Twitter.

Mélanie Rostagnat