BFMTV

La questure, un poste très convoité à l'Assemblée

Thierry Solère

Thierry Solère - PATRICK KOVARIK / AFP

Au terme d'une polémique déclenchée dimanche, Thierry Solère a fini par consentir à quitter son poste de questeur de l'Assemblée nationale. Pourquoi cette fonction est-elle aussi convoitée?

La questure n'aura jamais autant fait parler d'elle. Dimanche, Thierry Solère, en annonçant son ralliement à La République en marche, a déclenché une nouvelle polémique: il avait en effet brigué et obtenu le poste de questeur en tant que membre des Républicains et donc de l'opposition, malgré sa volonté de ne pas s'opposer à tout prix aux réformes du gouvernement.

En ralliant En Marche, le député des Hauts-de-Seine a donc été pressé par ses anciens collègues des Républicains de quitter son poste de questeur. Après avoir d'abord refusé d'y renoncer, il a fini par annoncer qu'il le quitterait d'ici la fin de l'année.

> Qui sont les questeurs?

La questure n'est pas une fonction banale. On dénombre trois questeurs à l'Assemblée: Florian Bachelier (LaREM), le premier questeur, Laurianne Rossi (LaREM) et Thierry Solère. Il est de tradition, même si le règlement de l'Assemblée ne dit rien à ce sujet, que deux d'entre eux appartiennent à la majorité et le troisième à l'opposition.

> Quelles fonctions exercent-ils?

Elus pour un an à bulletins secrets par leurs pairs députés, les questeurs sont membres de la direction du Bureau de l'Assemblée. Ils sont chargés des services financiers et administratifs du Palais-Bourbon. "Aucune dépense nouvelle ne peut être engagée sans leur avis préalable", stipule l'article 15 du règlement de l'Assemblée nationale. Ils élaborent notamment le budget de l'Assemblée, gèrent les crédits et engagent les dépenses.

Les questeurs symbolisent l'autonomie financière de l'Assemblée: leurs décisions ne sont pas soumises au visa d'un contrôleur financier, qui relèverait du pouvoir exécutif. Les députés gèrent donc leur budget entre eux.

> Quels avantages ont-ils?

Outre le pouvoir conféré par ce poste, ce sont aussi ses avantages qui en font une fonction très convoitée. Les avantages matériels sont en effet non négligeables: en plus de leur indemnité de député, qui s'élève à 7209,74 euros brut, les questeurs perçoivent une enveloppe mensuelle de 5003,57 euros. Ils disposent également d'une voiture avec chauffeur, ainsi que d'un logement de fonction à l'hôtel de la Questure, composé de trois appartements de 400 mètres carrés.

Ariane Kujawski