BFMTV

INFOGRAPHIE - Les professions des députés à la loupe

Les avocats représentent une part conséquente de l'hémicycle : avec les quelques juristes et magistrats, ils sont 10% des élus

Les avocats représentent une part conséquente de l'hémicycle : avec les quelques juristes et magistrats, ils sont 10% des élus - -

Le gouvernement s'intéresse à la profession des députés dans le cadre de sa loi sur la moralisation de la vie politique. BFMTV.com a voulu en faire de même, et propose une petite analyse de la population qui fréquente le Palais Bourbon.

Travaillant sur la loi de moralisation de la vie politique, le gouvernement est en train de se pencher sur la profession des députés. Et, qui dit moralisation dit combat contre les conflits d'intérêts puisque la collusion supposée de Jérôme Cahuzac avec des laboratoires pharmaceutiques en a rappelé le danger.

Ainsi, après la déclaration de François Hollande, la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a annoncé qu'interdire à la députation certaines professions jugées à risque était une des pistes évoquées. Dans cette affaire, les avocats, et pis, les avocats d'affaires, risquent le ban.

Mais au fait, que font les députés, dans la vie? Y a-t-il tant d'avocats que ça au sein de l'hémicycle? Petit tour d'horizon.

10% d'avocats, 2% d'agriculteurs

Cet article est basé sur les données de l'assemblée nationale, elles sont déclaratives donc ni normées, ni vérifiées. Un chef d'entreprise pourra aussi bien être inscrit comme "directeur", ou avoir arrêté son activité sans mettre sa fiche à jour... De plus, 33 députés n'ont pas indiqué leur profession, et certaines indications sont très vagues.

Ce ne sont donc pas les chiffres exacts qui comptent, mais les proportions. Ces professions ont été divisées en types reconnaissables, le plus précisément possible compte tenu des données disponibles.

De manière générale, l'éventail de professions représentées à l'assemblée est très inégalitaire. Six types seulement se partagent 65% des sièges: fonctionnaires, cadres, retraités, hommes de loi médecins et chefs d'entreprise.

Il s'agit, sans surprise, de professions libérales ou de rangs de notables. Seulement quatre députés se sont déclarés comme commerçants, et douze agriculteurs. Aucun ne mentionne "ouvrier", et très peu seulement évoquent une condition modeste.

Les avocats par exemple, visés par le gouvernement, représentent une part conséquente de l'hémicycle: avec les quelques juristes et magistrats, ils sont 10% des élus, équitablement répartis entre les groupes.

Le service public dans la peau

Mais on remarque surtout que la corporation la mieux représentée est celle des fonctionnaires: 23%. Près de 130 députés avaient embrassé une carrière dans la fonction publique. Ils sont à ajouter à ceux qui, d'une manière ou d'une autre, ont sobrement indiqué qu'ils faisaient de la politique leur profession.

Parmi ces fonctionnaires, presque la moitié sont des professeurs, ce qui en fait le type le plus représenté derrière les "cadres". Le reste se divisant équitablement entre hauts fonctionnaires (grand corps de l'Etat, préfets...) et autres fonctionnaires (agent EDF, "fonctionnaire", "agent public"...).

La retraite en hémicycle

Il ne s'agit pas d'une profession mais bien d'un statut social, et son importance au sein de l'Assemblée nationale est à souligner: il semble que le Palais Bourbon soit une excellente place au soleil puisque 10% de ses locataires sont retraités.

Si l'on connaît l'âge moyen des parlementaires (55 ans), y associer des chiffres permet de mieux se représenter la composition sociale de l'Assemblée. Ce qui est plus étonnant, c'est la couleur politique de ces retraités.

Hasard de l'élection? Une proportion écrasante de ces députés à la retraite appartiennent au groupe socialiste. Les petits groupes n'en possèdent que trois, tout au plus. L'UMP neuf. Les socialistes, pas moins de 39. Ont-ils plus d'endurance?

Ce n'est pas en tout cas un sens aigu de la fonction publique, puisque les fonctionnaires sont à peine plus nombreux à gauche qu'à droite. Voilà un mystère qui mériterait d'être percé...

La culture d'entreprise, bien ancrée à droite

En revanche, s'il y a une culture qui est bien ancrée politiquement, c'est la culture d'entreprise. Confirmation par les chiffres.

Ce groupe, qui est le sixième le mieux représenté avec 4% des effectifs, presque à égalité avec les médecins, penche sans surprise à droite. A noter, la gauche démocrate et républicaine n'en possède aucun.

Cette composition sociale de l'Assemblée, à la limite de la caricature, montre bien que les sphères de pouvoir représentées, et de risque de conflit d'intérêts, ne se limitent pas à la seule profession d'avocat.

Mais surtout, une autre urgence se fait criante, celle de la diversité de nos élus.

(Données : NosDeputes.fr ; voir le tableau de données)

A LIRE AUSSI:

>> La "liste noire" des métiers auxquels les parlementaires devront peut-être renoncer

>> Moscovici accuse Copé d'être toujours avocat d'affaires

>> Fraude fiscale, conflits d'intérêt: les pistes de Hollande pour moraliser la vie politique

>> Moralisation de la vie politique: vraie ou fausse bonne idée?

Olivier Laffargue