BFMTV

Copé, dans l'embarras avec la loi sur la moralisation

Le président de l'UMP Jean-François Copé

Le président de l'UMP Jean-François Copé - -

Avec le projet de loi sur la moralisation de la vie politique, le président de l'UMP pourrait avoir à renoncer à son métier d'avocat.

En annonçant que son projet de loi sur la moralisation de la vie politique interdirait l’exercice de certaines fonctions pendant un mandat de député, François Hollande met Jean-François Copé dans l’embarras.

Déjà, en 2010 en pleine polémique sur les conflits d’intérêts, Jean-François Copé avait dû renoncer à son poste dans un grand cabinet d’avocats.

Mais depuis, le patron de l’UMP a continué à exercer comme avocat indépendant à Paris. Une information qui n’a pas échappé au ministre de l’Economie.

"Ce n’est pas dans ce gouvernement que l’on retrouvera des avocats d’affaires qui sont en même temps députés", a lancé virulent Pierre Moscovici mardi à l'Assemblée lors des questions au gouvernement.

"Des fonctions d'avocat conseil"

Mais les attaques les plus ciblées viennent du propre camp de Jean-François Copé, enfin, plutôt chez les partisans de François Fillon, comme Lionel Tardy.

"Sauf s’il ne traite que d’affaires de divorce, ce dont je doute fort, on sait très bien que quand on prend une fonction d’avocat, on ne va pas se leurrer, ce sont des fonctions d’avocat conseil, on achète leur carnet d'adresse", explique le député UMP de Haute-Savoie.

Décision avant l'été

En attendant le projet de loi sur la moralisation de la vie politique, les proches de Jean-François Copé tentent de recentrer le débat sur les zones d’ombre de l’affaire Cahuzac et s'insurgent contre une mesure jugée démagogique.

"Les parlementaires sont les représentants de tous les métiers, de toute la France, de la population française", rappelle ainsi Patrick Balkany, député UMP des Hauts-de-Seine. 

Pourtant ce sera aux députés de décider avant l’été si la profession d’avocat est incompatible avec leur mandat.


A LIRE AUSSI:

>> Moscovici accuse Copé d'être toujours avocat d'affaires

>> Fraude fiscale, conflits d'intérêt: les pistes de Hollande pour moraliser la vie politique

>> Moralisation de la vie politique: vraie ou fausse bonne idée?