BFMTV

NKM juge la primaire "pas équitable" et charge Sarkozy

-

- - -

Candidate à la primaire de la droite et du centre, Nathalie Kosciusko-Morizet n'entend pas se laisser impressionner par les gros candidats qui lui font face, Nicolas Sarkozy en tête. 

La députée LR de l'Essonne, qui juge la déclaration de candidature de l'ancien président "attendue", espère réunir les parrainages avant la date limite fixée dans deux semaines. Mais au micro de RTL, elle se montre inquiète, et juge la compétition injuste. 

"On se bat pour que les conditions de l’équité soit réunies. Une partie des parrainages me manque encore. Le parti ne fait pas son boulot d’information. Pour être candidat on doit avoir (...) et 2.000 parrainages de militants. On a pas les fichiers des militants, alors que quelques candidats les ont. C’est pas complètement équitable" juge la candidate.

Une déclaration qui intervient alors qu'il y a quelques jours, une proche de Bruno Le Maire accusait Nicolas Sarkozy d'utiliser les moyens du parti à des fins personnelles... et notamment les fichiers téléphoniques des militants LR. NKM juge toutefois une défaite de Nicolas Sarkozy "possible". "Les français ne doivent pas avoir l’impression qu’on leur repasse les plats de 2012" a estimé la députée.

P.A.