BFMTV

Nicolas Sarkozy devant Martine Aubry en vue de 2012, selon BVA

Nicolas Sarkozy devance de quatre points Martine Aubry dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle de 2012, selon un sondage BVA pour Orange, L'Express et France Inter. Cette enquête montre également un fort engouement po

Nicolas Sarkozy devance de quatre points Martine Aubry dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle de 2012, selon un sondage BVA pour Orange, L'Express et France Inter. Cette enquête montre également un fort engouement po - -

PARIS - Nicolas Sarkozy devance de quatre points Martine Aubry dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle de...

PARIS (Reuters) - Nicolas Sarkozy devance de quatre points Martine Aubry dans les intentions de vote pour le premier tour de l'élection présidentielle de 2012, selon un sondage BVA publié mardi.

L'enquête réalisée pour Orange, L'Express et France Inter montre un faible engouement pour la candidature éventuelle de Jean-Louis Borloo (6% d'intentions de vote), à l'inverse de celle d'Eva Joly pour Europe Ecologie.

Le chef de l'Etat obtient 28% d'intentions de vote au premier tour, contre 24% au Premier secrétaire du Parti socialiste.

"Le rapport global gauche-droite étant toujours très nettement favorable à la gauche avec 48% contre 45% à la droite, FN inclus, il serait quasiment impossible à Nicolas Sarkozy de l'emporter au second tour dans une telle configuration", écrit Gaël Sliman, directeur général adjoint de BVA.

Si Europe Ecologie la désignait candidate, l'ancienne juge Eva Joly pourrait récolter 12% des voix. La dirigeante des Verts Cécile Duflot obtenait 8% dans une enquête Ifop parue lundi.

Marine Le Pen (Front National) arriverait, elle, en quatrième position avec 11%, devant François Bayrou (MoDem, 7%), Jean-Louis Borloo et Jean-Luc Mélenchon (Front de gauche), tous deux à 6%.

Pour l'extrême gauche, Olivier Besancenot (Nouveau parti anticapitaliste) et Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière) obtiendraient respectivement 5% et 1%.

L'ancien Premier ministre Dominique de Villepin, qui s'apprête à créer son mouvement politique, n'est pas proposé dans cette enquête, qui a été réalisée par téléphone les 23 et 24 avril auprès d'un échantillon représentatif de 947 personnes en âge de voter.

Clément Guillou, édité par Gilles Trequesser