BFMTV

Municipales: le futur directeur de campagne d'Hidalgo plaide pour "une 3e voie pour la gauche progressiste"

Emmanuel Grégoire

Emmanuel Grégoire - PATRICK KOVARIK / AFP

Dans un livre à paraître ce 9 janvier, Emmanuel Grégoire défend notamment les actions menées par la maire de Paris, pendant son mandat.

Emmanuel Grégoire, premier adjoint PS à la maire de Paris Anne Hidalgo, et qui s'apprête à diriger sa campagne pour les municipales de mars, publie un plaidoyer pour une "troisième voie" dans la capitale entre "la social-démocratie et l'écologie politique".

Une maire dans la continuité de l'histoire de Paris

A quelques jours de la déclaration de candidature de Anne Hidalgo pour un deuxième mandat, et à deux mois et demi du scrutin des 15 et 22 mars, l'auteur de Paris n'est pas une ville, c'est un monde (éditions des Petits matins) entend montrer que l'action de la maire socialiste de Paris s'inscrit dans la continuité de "la longue histoire" de la capitale, construite à coup "de ruptures et d'audaces". 

Les multiples chantiers dans les rues de Paris qui provoquent embouteillages et agacements de nombreux Parisiens? "Haussmann a rasé un tiers de la ville en 15 ans. On a construit le périph' entre 1956 et 1973", veut relativiser Emmanuel Grégoire.

"La nouvelle Samaritaine demande encore deux ans de travaux et s'inscrit dans un vaste projet de rénovation" de son quartier du 1er arrondissement, fait-il valoir.

Démocratie participative et écologie

Il met également en avant "les formes innovantes de gouvernance, par la démocratie participative" de la mairie (conseils de quartiers, consultations des citoyens via des plateformes numériques...), ou le bilan écologique de la ville (piétonnisation des voies sur berge, végétalisation de cours d'écoles et de collèges, alimentation bio dans les cantines scolaires, gestion des déchets, plan "économie circulaire"...). 

"Paris, comme toutes les collectivités territoriales, doit être un laboratoire pour la formation d'une troisième voie, pour la gauche progressiste, entre la social-démocratie et l'écologie politique" car "la gauche n'est pas sortie de l'histoire", assure Emmanuel Grégoire.
dossier :

Anne Hidalgo

A.J. avec AFP