BFMTV

Départementales: aucune alliance à gauche pour le Modem

François Bayrou le 8 décembre 2014 à Paris.

François Bayrou le 8 décembre 2014 à Paris. - Kenzo Tribouillard - AFP

Le Modem de François Bayrou ne passera pas d'alliance avec la gauche pour les élections départementales. Une première depuis la création du parti centriste.

Trois ans après, le début d'un réchauffement entre le Modem et l'UMP? Pour la première fois depuis son existence, le parti de François Bayrou ne passera aucune alliance avec la gauche lors des élections départementales fin mars, révèle L'Opinion.

Les 342 candidats encartés au Modem se présenteront principalement dans des alliances avec l'UMP ou l'UDI. Quant aux territoires où le Modem a pu passer des alliances avec le PS dans le passé, comme la côte d'Or ou le Nord, les listes seront cette fois 100% Modem. Il y en aura 53 en tout. Une décision qui s'inscrit dans le prolongement des élections municipales, affirme-t-on du côté du Modem.

Une main tendue vers l'UMP

L'impopularité du gouvernement, et la défaite du PS aux municipales ont-ils fait réfléchir François Bayrou? Depuis deux ans, le patron du Modem multiplie les critiques à l'encontre de François Hollande. Et a visiblement décidé, à l'approche des départementales, de tendre la main à l'UMP. 

Après son appel à voter pour François Hollande en 2012, François Bayrou avait été déclaré persona non grata par l'UMP. Sifflé régulièrement au cours des meetings, il a été brocardé comme l'un des responsables de la défaite face à François Hollande.

Lors d'un meeting à Angers en novembre dernier, Nicolas Sarkozy avait d'ailleurs posé une condition au rapprochement avec le centre: qu'il soit "avec nous matin, midi et soir". Autant dire, sans François Bayrou. L'intéressé avait ensuite sèchement répondu se faire "une autre idée du bonheur" que d'être avec l'UMP "matin, midi et soir". La hache de guerre n'est pas encore totalement enterrée.

A. K.