BFMTV

Municipales: la débâcle de la gauche en chiffres

Aujourd'hui, la gauche ne possède plus que 395 villes de plus de 9.000 habitants, quand la droite en tient 645.

Aujourd'hui, la gauche ne possède plus que 395 villes de plus de 9.000 habitants, quand la droite en tient 645. - Crédits photo : nom de l'auteur / SOURCE

INFOGRAPHIE - La France des municipalités a changé de bord. Après cette cinglante défaite pour la gauche et pour François Hollande, BFMTV.com a sélectionné quelques chiffres pour en illustrer l'ampleur.

Une "dégelée", une "raclée historique", des termes parfois fleuris viennent décrire l'épisode électoral qui se solde par un changement de gouvernement. Si tout le monde s'accorde à dire que ces municipales représentent une défaite de taille pour le Parti socialiste, comment la mesurer?

Le nombre de villes perdues par la gauche est par exemple deux fois plus lourd que pour la droite aux municipales 2008. Le "front républicain" a échoué face aux divisions politiques et a mis en exergue un véritable succès pour l'extrême droite, le FN, décrochant douze villes au terme du scrutin.

Aujourd'hui, la gauche ne possède plus que 395 villes de plus de 9.000 habitants, quand la droite en tient 645. Voici, en quelques repères chiffrés, de quoi jauger l'échec du Parti socialiste.

Olivier Laffargue