BFMTV

Attaques du clan Sarkozy: "Ca sent la panique", estime Bayrou

Le président du MoDem, François Bayrou, était ce lundi matin l'invité de Jean-Jacques Bourdin, sur BFMTV et RMC.

"Ca sent la panique dans les rangs". Invité à réagir ce lundi, sur BFMTV et RMC, aux attaques du clan Sarkozy dont il est l'objet, qui considèrent notamment qu'il est responsable de la défaite de l'ex-président en 2012, mais aussi à l'appel signé par 165 élus qui dénoncent le "retour opportuniste" du président du MoDem, François Bayrou a estimé que "lorsque l'on se met à tirer des dernières cartouches comme cela, c'est que l'on est tellement mal qu'on fait au bout du monde un peu n'importe quoi". "Ca sent la panique dans les rangs", a-t-il ajouté.

"Clarifions les choses, le responsable de l'entrée de François Hollande à l'Elysée, il n'y en a qu'un, c'est Nicolas Sarkozy", a-t-il lancé. "C'est Nicolas Sarkozy, par sa pratique, sa manière d'être, ses attitudes, et ses gestes, qui a convaincu 3 millions de Français qui n'étaient pas de gauche, d'empêcher qu'il soit renouvelé dans son mandat", a fait valoir François Bayrou, estimant que les signataires de l'appel "se trompent profondément".

"Ce que les Français aiment dans la candidature d'Alain Juppé, c'est qu'il est capable d'élargir la base qui va le soutenir, de faire en sorte qu'il ne soit plus un président d'affrontement, de présenter des réformes fortes, et cependant de ne pas être dans la brutalité", a également estimé le maire de Pau. 

Adrienne Sigel