BFMTV

Marion Maréchal jure qu'elle ne se présentera "jamais" contre sa tante

Marion Maréchal a promis lors d'un entretien accordé mercredi à BFMTV qu'elle n'affronterait jamais sa tante dans l'arène publique. Et si on croyait celle qui est désormais directrice de son Institut des sciences sociales économiques et politiques de Lyon rangée des voitures côté politique, l'ex-députée élue dans le Vaucluse sous-entend plutôt qu'elle est toute prête à redémarrer selon notre éditorialiste, Christophe Barbier.

Ce mercredi, en marge d'une conférence donnée par Eric Zemmour à l'Institut des Sciences Sociales Economiques et Politiques (ISSEP) qu'elle a fondée à Lyon, Marion Maréchal-Le Pen s'est confiée en exclusivité auprès d'une de nos équipes. 

"J'ai vu la politique atomiser ma famille" 

Une question brûle les lèves des observateurs: régulièrement mise en concurrence avec Marine Le Pen par les sondeurs, tenant elle-même une ligne différente de celle-ci, pourrait-elle se présenter contre sa tante? La réponse fuse: 

"Jamais. Jamais, je n’entrerai dans le jeu d’un conflit avec Marine Le Pen, et je le dis d’autant plus sereinement que, moi, j’ai vu la politique atomiser ma famille à toutes les générations donc que ce soit d’un point de vue politique, ce que je trouverais totalement détestable eu égard à la situation des Français, mais aussi d’un point de vue personnel, je n’ai pas envie de vivre ça ou d’imposer ça dans le débat français. Je trouverais ça assez pathétique."

"De deux choses l'une"

On doit donc retenir deux informations ici: d'une part, Marion Maréchal ne veut pas damer le pion à la sœur de sa mère, de l'autre la directrice de l'ISSEP n'en a pas fini avec la politique, quand bien même elle a renoncé à sa circonscription du Vaucluse à l'été 2017. Notre éditorialiste Christophe Barbier a expliqué ce jeudi matin sur notre antenne: "Pas de velléité présidentielle contre Marine Le Pen mais s’il n’y a plus Marine Le Pen ? Une des informations, c’est qu’elle n’a pas quitté la politique Marion Maréchal. Elle ne nous dit pas : ‘Je ne fais plus de politique donc je n’irai pas contre Marine’, c’est ‘Je fais de la politique mais je n’irai pas contre ma tante’." Il a poursuivi: 

"Alors, de deux choses l’une, soit Marine Le Pen se retire pour 2022 si elle subit un échec aux Européennes ou aux Régionales, soit elle insiste en 2022, elle perd, et la route sera dégagée pour Marion Maréchal en 2027." 

Le journaliste conclut: "Elle vise toujours le même but mais le chemin ne dépend pas que d’elle."

Agathe Lambret et Stéphane Beaugeard avec R.V.