Emmanuel Macron en visite dans une imprimerie de La Poste le 19 mai
 

Emmanuel Macron a bien eu l'occasion d'examiner lui-même les images dans lesquelles on voit Alexandre Benalla frapper des manifestants le 1er mai et avait approuvé à l'époque que ces actes ne soient sanctionnés que par une mise à pied temporaire, selon nos informations. 

Votre opinion

Postez un commentaire