BFMTV

Xavier Bertrand: "il faut suspendre l'écotaxe"

Xavier Bertand était l'invité de BFM Politique dimanche soir.

Xavier Bertand était l'invité de BFM Politique dimanche soir. - -

Invité de BFMTV, l'ancien ministre UMP a appelé à la suspension de l'écotaxe, dont l'entrée en vigueur est prévue pour le 1er janvier 2014.

L'écotaxe qui provoque la colère de la Bretagne "doit être suspendue", a déclaré Xavier Bertrand dimanche sur BFMTV. "Au 1er janvier, il faut suspendre l'écotaxe partout", a jugé l'ancien ministre.

L'écotaxe doit entrer en vigueur le 1er janvier 2014: "c'est impensable et ce n'est pas possible", estime Xavier Bertrand, pour qui "l'idée que ça s'applique à toutes les régions uniformément, ça pose un problème".

Pour le député de l'Aisne, candidat à la primaire de son parti en vue de la présidentielle de 2017, l'écotaxe doit soit être "modifiée en profondeur" soit être "supprimée". "La question est posée", a-t-il souligné sans trancher immédiatement entre les deux alternatives.

De son côté, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a assuré dimanche avoir "parfaitement entendu" et "parfaitement compris" le message exprimé par les manifestants bretons samedi contre l'écotaxe, sur France 5. Le ministre a affirmé qu'il remettrait "des propositions au Premier ministre", Jean-Marc Ayrault lundi, comportant notamment des mesures pour l'agriculture et pour l'agroalimentaire.

"Il y a un problème Hollande"

Interrogé sur le renoncement du gouvernement à taxer davantage les PEL, PEA ainsi que l'épargne salariale, Xavier Bertrand a estimé qu'il s'agissait "quand même d'un gouvernement qui n'agit que par recul" et d'une"preuve complémentaire d'un amateurisme qu'on n'avait jamais vu au sommet de l'Etat".

"Il y a une colère qui monte, qui gronde et le président de la République devrait s'en rendre compte" et "sortir de son silence" sur des questions comme l'écotaxe, a-t-il poursuivi.

"Le problème, c'est le président de la République lui-même qui ne sait pas décider, qui ne sait pas trancher", a-t-il insisté. "Aujourd'hui en France, il y a un problème Hollande".

A. K.