BFMTV

Ecotaxe: les manifestants donnent rendez-vous samedi prochain

Manifestants, samedi, devant le portique écotaxe de Pont-de-Buis, dans le Finistère.

Manifestants, samedi, devant le portique écotaxe de Pont-de-Buis, dans le Finistère. - -

La manifestation devant un portique écotaxe du Finistère s'est achevée peu avant minuit samedi. Mais les manifestants ne comptent pas en rester là.

La manifestation s'est achevée peu avant minuit. Après une journée d'affrontements, samedi, le calme est revenu dimanche devant le portique écotaxe de Pont-de-Buis, dans le Finistère. Simple répit? Le président des Jeunes agriculteurs du Finistère, Olivier Billon, a promis que "ce n'était que reporté pour le portique". Il a donné "rendez-vous samedi prochain à Quimper" pour un rassemblement régional.

Le dernier des trois portiques du département en état de fonctionner a été la cible samedi d'une manifestation à l'appel du "collectif pour l'emploi en Bretagne". Celle-ci a réuni plus d'un millier de personnes, parmi lesquelles des salariés d'entreprises en difficulté (Gad SAS), des responsables économiques locaux et des agriculteurs. Cause de la colère: la mise en application de l'écotaxe poids lourds au 1er janvier 2014, décidée par le gouvernement.

Trois blessés, dont un grave

Les manifestants sont arrivés en fin de matinée samedi avec 250 camions, des tracteurs et des remorques pleines de pneus, de choux-fleurs, d'oeufs et de bottes de paille. Face à eux, 150 gendarmes mobiles, renforcés à 18h30 par une compagnie de CRS, pour protéger le portique.

Un premier assaut a été lancé peu après 14 heures. Lors de ces échauffourées, un homme a eu la main arrachée par une grenade lacrymogène. Le préfet du Finistère Jean-Luc Videlaine a indiqué qu'un autre manifestant avait été légèrement blessé par un tir de flashball, et un gendarme mobile par un projectile.

M. T. avec AFP