BFMTV

Un maire de 92 ans entame une grève de la faim dans l'Ariège

Roger Senié, ancien maire de la Bastide de Bousignac, entame une grève de la faim.

Roger Senié, ancien maire de la Bastide de Bousignac, entame une grève de la faim. - -

Le maire démissionnaire d'un petit village de l'Ariège, en guerre contre la préfecture, entame une grève de la faim pour sauver la manne financière dont devait bénéficier sa commune.

En ce 18 juin, l'ancien maire d'un petit village de l'Ariège a décidé d'entrer en résistance, 73 ans après l'appel du Général de Gaulle. Roger Senié, membre de l'UMP, à la tête de la Bastide de Bousignac depuis 1947 jusqu'à sa démission il y a une quinzaine de jours, entame une grève de la faim.

Une décision motivée par le fait que l'homme, âgé de 92 ans, ne s'estime pas écouté par la préfecture de l'Ariège, qui a décidé d'inclure sa commune à l'intercommunalité de Mirepoix, au motif qu'elle était "isolée". L'affaire n'est pas que purement administrative, puisque des gros sous sont en jeu.

Pour la première fois, la Bastide de Bousignac s’apprêtait à goûter les fruits de sa zone industrielle de douze entreprises: 145.000 euros de taxe professionnelle venant tout droit de la plus grande d’entre elles, Actis, qui en était exonérée jusque là. Un véritable trésor pour une commune au budget annuel de 300.000 euros. Un trésor qui lui passe sous le nez et atterrira directement au Pays de Mirepoix.

La préfecture ne répond pas

La pilule est d’autant plus difficile à avaler que la préfecture avait assuré à Roger Senié, selon l’élu, qu’elle allait repousser cette inclusion à 2014. Cela aurait laissé à la municipalité, pour cette année du moins, la possibilité de jouir de cette manne.

Après avoir démissionné de son poste, suivi dans son geste par les huit conseillers municipaux au lendemain de leur élection le 9 juin dernier, Roger Senié passe donc à la vitesse supérieure pour sauver le pactole destiné à son village.

"Aucune solution n'ayant été apportée par le préfet dans "l'affaire" de l'adhésion forcée - véritable coup monté -, à la communauté de communes de Mirepoix, un an avant la date prévue, [...] Roger Senié décide d'entrer en résistance contre le préfet de l'Ariège et dès ce jour entame une grève de la faim", écrit l'élu dans un courrier adressé à BFMTV.com.

Jointe par téléphone, la préfecture a répondu que "le préfet s'exprimera en temps utile." Dont acte.


À LIRE AUSSI:

>> La Bastide, commune sans maire en guerre contre la préfecture

Alexandra Gonzalez avec Olivier Laffargue