BFMTV

Sarkozy: "quand vous votez FN, vous avez un élu PS de plus"

Nicolas Sarkozy

Nicolas Sarkozy - -

Nicolas Sarkozy a appelé, sur France Info, à deux semaines des départementales, les électeurs à "refuser la politique actuelle", notamment "l'explosion" des impôts, à "dire leur colère" et à choisir "l'alternance".

Nicolas Sarkozy a maintenu vendredi sa formule contre le "FNPS", supposée alliance objective entre le Parti socialiste et le FN, mais a précisé qu'il "n'assimil(ait) pas, naturellement, le PS au Front National". "J'ai dit FNPS. Je n'assimile pas naturellement le PS au Front National. Mais le résultat, c'est celui-là", a déclaré le président de l'UMP sur France Info.

"Quand vous votez pour le Front National, comme ceux de nos électeurs qui l'ont fait dans le Doubs, vous avez un député socialiste de plus", a insisté l'ancien président.

La division de l'UMP a "donné un boulevard au FN"

"Pendant deux ans et demi, ma famille politique a donné le spectacle de la division. Donc il n'y avait pas d'opposition".

Une division "qui a donné un boulevard au Front National, qui s'est posé en opposition à un pouvoir qui est rejeté", a déclaré Nicolas Sarkozy, élu président de l'UMP à l'automne et qui a refusé d'en dire plus sur le futur nom de parti, dévoilé le 30 mai prochain.

"Aujourd'hui, la famille (l'UMP) est réunifiée je l'espère solidement, et nous faisons notre travail d'opposition et de proposition", a-t-il dit. "La seule alternance crédible c'est celle que représente l'UMP".

Nicolas Sarkozy a appelé, à deux semaines des départementales, les électeurs à "refuser la politique actuelle", notamment "l'explosion" des impôts, à "dire leur colère" et à choisir "l'alternance".
S.A.