BFMTV

Sarkozy enregistré par Buisson: ce que révèlent les extraits sonores

Patrick Buisson, ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, le 15 octobre 2012 à Paris.

Patrick Buisson, ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy, le 15 octobre 2012 à Paris. - -

Après les révélations du "Canard Enchaîné", c'est cette fois le site Atlantico qui diffuse des extraits sonores d'enregistrements d'échanges entre Nicolas Sarkozy et ses conseillers en 2011.

Le "Sarkoleaks" continue. Après les révélations du Canard enchaîné mardi soir, Atlantico diffuse ce mercredi matin des extraits audio d'enregistrements d'échanges entre Nicolas Sarkozy et ses conseillers, enregistrés à leur insu en 2011.

Le 26 février 2011, le président de l'époque se réunit à la Lanterne à Versailles avec ses conseillers, pour une réunion consacrée au remaniement gouvernemental. Il y est question du Premier ministre. On entend alors Nicolas Sarkozy donner son avis: "Remplacer [le Premier ministre François] Fillon par [Jean-Louis] Borloo, c'est grotesque", déclare-t-il. "Y'a qu'une seule personne qui pourrait remplacer Fillon aujourd'hui, c'est Juppé. Je m'entends très bien avec Alain... Même si Fillon n'est pas décevant, il est comme on le sait". 

Dans un deuxième extrait, il est question des finances du couple présidentiel. On entend Nicolas Sarkozy affirmer "et nous, nous avons une maison en location alors qu'on a trois appartements de fonction". Et Carla Bruni, présente, de rétorquer "ah oui mais ça, c'est parce que je t'entretiens" (rires) "Voilà que je deviens riche en me mariant!", dit ensuite Nicolas Sarkozy.

"Rien à foutre de l'intégration"

Dans le troisième extrait, Patrick Buisson et le publicitaire Jean-Michel Goudard discutent de Claude Guéant, alors secrétaire général de l'Elysée. "L’avantage de Guéant, là depuis trois mois, c’est qu’il connaissait un petit peu les dossiers, notamment pour les affaires auprès du parquet. Il se mouillait un petit peu. Il va falloir expliquer tout ça à Musca, et vite hein parce que…", explique Patrick Buisson. Allusion à Xavier Musca, nommé secrétaire général de l'Elysée le 27 février 2011.

Dans cet extrait, en entend également Patrick Buisson commenter la présence de Carla Bruni à la lanterne où a eu lieu une réunion stratégique le 26 février 2011. "Ahhh t’es amusant. Si je la connaissais pas un peu mieux depuis la télé j’aurais trouvé ça….lamentable….interventions percutantes quand même hein…", lui répond Jean-Michel Goudard.

Il est question également du ministre Michel Mercier. "J’ai pas réussi à entrainer la tête de Mercier", lance Patrick Buisson qui le juge "calamiteux". La discussion en vient ensuite à Roselyne Bachelot qui ne "dit que des conneries", selon Jean-Michel Goudard.

Enfin, dans le quatrième extrait, on entend l'ancien conseiller commenter avec Jean-Michel Goudard le discours de Nicolas Sarkozy, préparé pour le remaniement. "Il est gentil Nicolas. Quand il a un discours bouclé, il veut encore rajouter un truc sur le rassemblement, etc, entre toi et moi, rien à foutre", lance le publicitaire. "Rien à foutre de l’intégration non plus", renchérit Patrick Buisson. "Au moment où il en sera arrivé 500.000 de plus, on n'aura pas encore intégré les six millions qu’on a".

L'intégrale des enregistrements de Sarkozy par Buisson publié par Fil_actu

A. K.