BFMTV

Quand Lydia Guirous, porte-parole Les Républicains, veut "fermer les frontières" et "arrêter Schengen"

Nouvelle porte-parole du parti Les Républicains, Lydia Guirous a affirmé lundi que son parti était favorable à la fermeture des frontières, l'arrêt de Schengen, et l'intervention de troupes au sol en Syrie. Son homologue Sébastien Huyghe a dû rectifier le tir.

Lydia Guirous a été désignée porte-parole du parti Les Républicains en juin. Elle organisait lundi le premier point presse du parti après les vacances, en tandem avec le député Sébastien Huyghe. Et elle ne semble pas encore maîtriser la ligne officielle du parti. 

"Nos propositions ne varient pas: il faut fermer les frontières, arrêter Schengen, arrêter la libre circulation", a-t-elle lancé tout de go après avoir critiqué les annonces de Manuel Valls à Calais.

Son collègue a dû ensuite tempérer ses propos: 

"Quand on dit les fermer, c'est que les règles pour entrer soient appliquées, que les gens ne rentrent pas clandestinement de manière massive. C'est ça que nous attendons", a expliqué Sébastien Huyghe, ajoutant que son parti militait pour un Schengen 2.

"Il faut lutter avec une coalition internationale et des troupes au sol contre Daesh", a également déclaré Lydia Guirous, reprenant la position de Bruno Le Maire ou Eric Ciotti.

Interrogé par la presse sur la ligne du parti concernant l'intervention de troupes au sol, Sébastien Huyghe a dû ajouter que ce n'était "pas la position officielle" du parti même si "un certain nombre de voix s'étaient fait entendre au sein du parti".

Une prise de position expéditive en février

C'est son livre Allah est grand, la République aussi sorti à l'automne 2014 qui avait projeté Lydia Guirous, consultante et diplômée de gestion, sur le devant de la scène. Elle avait vendu plus de 10.000 exemplaires les deux premiers mois. Puis les attentats de janvier à Paris lui ont ouvert la porte des plateaux télé.

En février dernier, fraîchement nommée secrétaire nationale à la laïcité de l’UMP, elle avait pris position contre le port du voile, semant le trouble à l'UMP alors que le parti n'avait pas encore tranché. Nicolas Sarkozy s'est ensuite dit favorable à son interdiction. Lydia Guirous est également favorable à la suppression des menus sans porc dans les cantines.

"Je ne suis pas naïve, je sais qu'il y a des gens qui m'attendent au tournant", expliquait-t-elle à l'AFP avant le retour du point presse. Ses propos ont en effet été rapidement remarqués. "L .Guirous ne sait pas dans quel parti elle est, adorateur de l'UE/Schengen. On lui prépare sa carte :-)", s'est empressé de tweeter le vice-président du FN, Florian Philippot.

Karine Lambin avec Pauline de Saint-Remy