BFMTV

Primaire UMP: une "haute autorité" mise en place

Le siège de l'UMP dans le XVe arrondissement de Paris

Le siège de l'UMP dans le XVe arrondissement de Paris - -

Elle sera dirigée par la juriste indépendante, et professeur de droit public à l'université Paris-Est à Créteil, Anne Levade et comprend neuf membres ont cinq issus du parti et anciens responsables politiques.

Qui, au final, entre Nicolas Sarkozy, François Fillon, Alain Juppé, Bruno Le Maire ou Xavier Bertrand sera au rendez-vous? En tout cas, la route vers une primaire à l'UMP, pour la présidentielle de 2017, se dégage. Le parti a voté à 90% samedi lors du conseil national pour la création d'une "haute autorité" chargée de l'organiser.

Elle sera dirigée par la juriste indépendante, et professeur de droit public à l'université Paris-Est à Créteil, Anne Levade et comprend neuf membres, dont sa présidente: cinq appartiennent à l'UMP, quatre n'en font pas partie et sont des juristes. "Tous ont des compétences reconnues", a assuré Jean-Pierre Raffarin en bon maître de cérémonie.

Anne Levade avait aussi contrôlé le vote sur Internet des statuts du parti en juin 2013 après une bataille douloureuse pour la présidence entre Jean-François Copé et François Fillon.

Remplacée ensuite par des représentants des candidats

A ses côtés siégeront pour l'UMP, Jacques Toubon et Dominique Perben, anciens ministres de la Justice, Christine Albanel, ancienne ministre de la Culture sous Nicolas Sarkozy, Françoise de Panafieu, ancienne ministre du Tourisme de Jacques Chirac et ancienne candidate à la mairie de Paris et Nicole Catala ancienne député et secrétaire d'Etat.

Et pour les juristes on trouve, en plus de la présidente, Jean-Claude Magendie, ancien premier président de la Cour d'appel de Paris, Bernard Maligner, ingénieur CNRS et spécialiste du droit électoral, Pierre Steimetz, ancien directeur de cabinet de Jean-Pierre Raffarin à Matignon et ex-membre du Conseil constitutionnel.

Leur fonction sera de veiller à la bonne mise en œuvre du processus et de réunir les candidatures. Une fois cela fait, ils seront remplacés par des proches de chacun des candidats afin de garantir l'équité de traitement.

S.A.