BFMTV

Primaire UMP à Paris: Bournazel maintient l’existence de fraudes

Pierre-Yves Bournazel, candidat à la primaire UMP pour les municipales de 2014 à Paris

Pierre-Yves Bournazel, candidat à la primaire UMP pour les municipales de 2014 à Paris - -

Pierre-Yves Bournazel a reconnu la victoire de sa rivale Nathalie Kosciusko-Morizet mais il maintient ses accusations.

NKM élue, mais à quel prix? Pierre-Yves Bournazel, candidat malheureux à la primaire UMP pour les municipales de 2014 à Paris, maintient les défaillances de l'élection, après la victoire incontestable de sa rivale Nathalie Kosciusko-Morizet (58,16%).

Il avait dénoncé vendredi un "système d'organisation incontestablement défaillant" pour ce vote. Lundi soir sur BFMTV, il en remet une couche. "Tout le monde le sait et ça doit servir de leçon. (...) Je n'ai pas dit que la gagnante avait triché mais il y a une faille (...) Je reconnais la victoire de Nathalie Kosciusko-Morizet parce que ce qui m'intéresse c'est l'avenir, l'intérêt général, mais il faut tirer les leçons de ce qui n'a pas fonctionné aussi", at-il lancé à l'antenne.

Legaret appelle au rassemblement

"A force les partis politiques vont donner le sentiment qu'ils sont incapables d'organiser la démocratie, pour moi ça compte pour l'avenir", a-t-il encore déclaré avant de conclure: "NKM a gagné ce soir, c'est ensemble qu'on va tirer les couleurs de l'alternance à Paris".

Jean-François Legaret, qui compte aussi parmi les trois battus, a appelé de son côté au "rassemblement" derrière NKM pour tenter de ravir la ville de Paris à la gauche l'an prochain.


À LIRE AUSSI:

>> Primaire UMP à Paris: Bournazel demande la suspension du scrutin

L. B.