BFMTV

Pour Rama Yade, Nicolas Sarkozy a utilisé des femmes "pour gagner son combat"

Nicolas Sarkozy s'est-il servi des femmes pour remporter certains combats politiques? C'est en tout cas ce qu'affirme l'ancienne Secrétaire d'Etat Rama Yade, dans son libre "Anthologie regrettable du machisme en politique".

Nicolas Sarkozy s'est-il servi des femmes pour remporter certains combats politiques? C'est en tout cas ce qu'affirme l'ancienne Secrétaire d'Etat Rama Yade, dans son libre "Anthologie regrettable du machisme en politique". - Gérard Cerles - AFP

Elle a décidé de s'élever contre ce qu'elle considère être "un mouvement très conservateur" qui se développerait actuellement en France. Dans Anthologie regrettable du machisme en politique, publié ce jeudi, Rama Yade s'en prend violemment à la domination masculine qui règne aujourd'hui sur la classe politique française.

Se disant un tant soit peu épargnée par les gestes et propositions déplacés que bien de ses homologues en politique ont dénoncé, l'ancienne Secrétaire d'Etat chargée des Sports explique à Metronews que "la compétition est très intense en politique", et encore plus compliquée quand on est une femme.

"Il n'y a jamais eu autant de remarques sexistes"

"Les attaques machistes permettent de décourager certaines femmes", affirme-t-elle, avant de développer:

"Entre celles qui sont trop belles pour être compétentes, celles qui sont juste là pour le casting, ou pour compenser l'échec de leur vie sentimentale, il y a tout un florilège de réflexions dont le but est de nous discréditer."

L'arrivée de la parité, mis en avant par Nicolas Sarkozy en 2007 après son accession à l'Elysée, a-t-elle permis d'améliorer les choses? "Non", tranche la conseillère régionale de Paris, au contraire. "Il n'y a jamais eu autant de remarques sexistes", juge-t-elle.

Et Sarkozy?

Longtemps proche de l'ex-président de la République, Rama Yade a fini par prendre ses distances, jusqu'à même quitter l'UMP et rejoindre les rangs de l'UDI. Sur cette thématique du machisme, à quel niveau se situe Nicolas Sarkozy?

"Vis-à-vis des femmes politiques, il a un comportement de mentor qui peut paraître ou féministe ou machiste", répond-elle au quotidien gratuit. "Il a une conception guerrière de la politique, et j'ai longtemps pensé qu'il avait une forme d'indifférence par rapport à ces questions."

"En fait, je pense qu'il s'est servi des femmes pour gagner son combat", ajoute-t-elle. "Quand par exemple en 2007, il a fallu convaincre les chiraquiens de le rejoindre, c'est par les femmes qu'il a fait le rassemblement: Michèle Alliot-Marie, Valérie Pécresse, Nathalie Kosciusko-Morizet..."

Jé. M.