BFMTV

Pour Eric Woerth, Gérald Darmanin ne doit pas démissionner

-

- - -

Le député LR de l'Oise et président de la Commission des finances de l'Assemblée nationale était l'invité de BFMTV et RMC, ce mardi matin.

Une voix différente de celle de son parti. Invité ce mardi matin de BFMTV et RMC, le député LR de l'Oise, Eric Woerth, a estimé que "c'est à la justice de dire ce qu'il s'est passé" dans l'affaire Darmanin. Le ministre de l'Action et des Comptes publics est visé par une plainte pour viol, pour des faits présumés datant de 2009.

"Argument un peu léger"

Pour Eric Woerth, Gérald Darmanin ne doit pas démissionner. "Il y a une plainte, la justice est saisie. C'est à la justice de dire ce qu'il s'est passé dans une histoire qui n'a pas l'air extrêmement claire", a réagi l'ancien ministre. Et d'ajouter: "Toute personne tant qu'elle n'est pas jugée a droit à la fameuse présomption d'innocence. On verra ce que donnera l'enquête, mais Gérald Darmanin n'est pas empêché d'exercer ses fonctions. D'ailleurs le gouvernement lui a réitéré à plusieurs reprises sa confiance". 

Alors que les porte-paroles du parti Les Républicains ont estimé lundi que Gérald Darmanin "n'a pas d'autre choix que de démissionner", Eric Woerth, lui-même membre des Républicains, a fait valoir que ce n'est "pas son opinion". "On voit bien que tout le monde peut être accusé de tout. Une accusation ne vaut pas jugement, (...) on ne peut pas juger avant les juges", a martelé le député de l'Oise. "Gérald Darmanin a beaucoup d'arguments à opposer à tout cela, si j'en crois son avocat", a-t-il ajouté.

Et de conclure, à l'attention de son propre parti: "Cela fait des années que j'entends en politique manier l'argument de la démission, l'opposition appelle toujours à démissionner, et c'est un argument un peu léger. (...) Les conséquences sont humaines et politiques. Je suis dans l'opposition mais je ne veux pas qu'on déstabilise le gouvernement de mon pays sur de simples allégations". 

A.S.