BFMTV

Pour Baroin, la primaire a "tué" Les Républicains

François Baroin constate que jusqu'en 2012, la droite avait un chef naturel.

François Baroin constate que jusqu'en 2012, la droite avait un chef naturel. - ROMAIN LAFABREGUE - AFP

Dans une interview à Paris Match à paraître jeudi, François Baroin dresse un constat sombre sur l’état de sa famille politique. Pour le chef de file de la droite aux législatives, les difficultés actuelles des Républicains sont largement dues à la primaire:

"Jusqu’à Nicolas Sarkozy, notre leader s’est imposé naturellement. Après la défaite de 2012, la droite a choisi la voie de la primaire pour désigner son chef. Avec le recul, je considère que cela nous a affaiblis. La primaire nous a tués".

Ce n’est pas Jean-François Copé qui va le contredire. Dans les colonnes du Figaro ce mercredi, le député-maire LR de Meaux et candidat à la primaire (0,3%) des voix, se montre pareillement pessimiste face à la victoire annoncée de La République en marche aux législatives:

"Les Républicains vivent la fin d’un cycle et la fin d’une époque".

G. de V.