BFMTV

Patrick Buisson assigne l'UMP en justice pour factures impayées

-

- - Patrick Buisson le 15 octobre 2012.

L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy réclame à l'UMP le paiement de prestations qui s'élèveraient à plusieurs dizaines de millions d'euros.

Patrick Buisson n'en a pas fini avec Nicolas Sarkozy. Après avoir révélé l'affaire des enregistrements illicites de l'Elysée en mars 2014, l'ancien "hémisphère droit" de l'actuel patron de l'UMP continue de régler ses comptes. Selon Mediapart, l'ex-conseiller présidentiel poursuit l'UMP en justice pour des factures impayées sur l'année 2013.

De 2007 à 2012, Patrick Buisson conseille Nicolas Sarkozy. Pendant le quinquennat de ce dernier, il fournit pour le compte de l'Elysée des sondages et des analyses par l'intermédiaire de sa société Publiopinion, un marché qui lui rapportait la modique somme de 31.993 euros par mois, révèle le site d'informations.

Des factures de plusieurs dizaines de milliers d'euros

Un juteux contrat auquel il aurait été mis fin "verbalement" en 2013 par Jean-François Copé, alors président de l'UMP. Pas de quoi engager Patrick Buisson.

Ainsi, au printemps 2014, l'ancien proche de Nicolas Sarkozy n'hésite pas à adresser une première lettre de mise en demeure à Jean-François Copé. Ce dernier restant sourd à ses réclamations, Patrick Buisson décide alors d'assigner un an plus tard l'UMP en justice. Selon Le Figaro, le montant des factures réclamées par Patrick Buisson s'élèverait à plusieurs dizaines de milliers d'euros.

Du côté de l'UMP, point de débat à avoir: le parti estime que les factures ne sont pas dues puisque les prestations n'ont jamais été effectuées.

La bataille juridique s'annonce rude. Selon Mediapart, celle-ci devrait se dérouler à partir du mois de juin devant la 4e chambre civile du tribunal de grande instance de Paris.

M.G.