BFMTV

Nadine Morano veut "interdire les imams qui ne parlent pas français"

Nadine Morano sur BFMTV

Nadine Morano sur BFMTV - -

Par cette mesure, qui s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et le fondamentaliste en France, l'ancienne ministre entend mieux contrôler les prêches et éviter les discours les plus radicaux.

Interrogé sur l'attentat déjoué il y a une semaine à Villejuif et plus globalement sur le risque terroriste qui touche la France, l'eurodéputée UMP Nadine Morano a évoqué, lundi sur BFMTV et RMC, plusieurs options face à "la guerre que les fanatiques et les terroristes ont déclaré, la guerre à toutes les religions, y compris à l'islam." Selon elle, il existe une menace extérieure mais aussi une menace intérieure en France". 

Et pour limiter les risques: Nadine Morano relance le débat sur la déchéance de la nationalité, mis sur la table début janvier et les attentats par sa famille politique mais aussi par le Front national. Elle n'est pas non plus rejetée par le gouvernement puisque Manuel Valls avait précisé qu'il entendait l'utiliser dans l'éventail des outils de lutte contre le terrorisme. 

"Nous sommes en guerre"

"Je pense que nous sommes dans une sorte de guerre. Pour moi il n'y a aucun sujet tabou autour de la déchéance de nationalité pour les binationaux qui ne respectent pas la République", assure Nadine Morano.

"Il y a une réflexion à mener autour de l'attribution de la nationalité par le droit du sol", a-t-elle également souhaité .

Et l'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy de surenchérir en se disant "pour l'interdiction des imams qui ne maîtrisent pas la langue française", afin que l'on puisse mieux contrôler les prêches et éviter les discours les plus radicaux. 

D'ailleurs, Nadine Morano, si elle était députée, "voterait le projet de loi du gouvernement sur le renseignement" malgré "certaines craintes de dérapages".

S.A.