BFMTV

Les compliments inhabituels de Bernadette Chirac sur Alain Juppé

L'ex-première dame a lancé mercredi après-midi l'opération Pièces jaunes. Elle en a profité pour commenter la campagne chez Les Républicains pour la primaire en vue de 2017. Habituée à tacler le maire de Bordeaux, elle a surpris en tenant des propos assez élogieux à son sujet.

Ce n'est un secret pour personne, Bernadette Chirac n'est pas une grande fan d'Alain Juppé. Supportrice inconditionnelle de Nicolas Sarkozy, elle a souvent eu la dent dure à l'encontre du maire de Bordeaux. La présidente de la fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France a participé mercredi après-midi au lancement de l'opération Pièces jaunes. Interrogée sur la primaire au parti "Les Républicains" pour 2017, elle a réaffirmé son soutien à Nicolas Sarkozy mais a surpris en gratifiant Alain Juppé de plusieurs compliments. 

"Un garçon extrêmement droit et honnête"

En 2014, elle disait du maire de Bordeaux, "il n'attire pas les gens, les amis, les électeurs éventuels. Il est très, très froid". Son manque d'empathie pour lui a d'ailleurs été régulièrement souligné lors d'événements publics. Mais il semblerait que les relations soient au réchauffement.

Sans renier son soutien pour le président du parti de droite qu'elle appelle par son prénom Bernadette Chirac sait aussi reconnaître les qualités de son rival à la primaire. "Nicolas a déjà fait un mandat, il veut y retourner et je militerai pour son succès", a-t-elle déclaré. "Cela dit, Alain Juppé a été un des premiers et plus importants collaborateurs de Jacques Chirac. Actuellement il court le terrain, il parle plus qu’avant."

Et d'ajouter: "je pense qu’il a sa chance. En tout cas c’est un garçon extrêmement droit et honnête et qui a de grandes qualités morales et intellectuelles, après les Français jugeront". De son côté Jacques Chirac n'a jamais caché sa préférence pour Alain Juppé, qu'il avait qualifié de "meilleur d'entre nous". Sa fille, Claude Chirac, a même récemment évoqué Alain Juppé comme "le fils aîné de Jacques Chirac"

Elise Maillard