BFMTV

La madame Intégration des Républicains veut remplacer le voile islamique par "un bonnet phrygien"

Des femmes voilées devant une pâtisserie à Bordeaux

Des femmes voilées devant une pâtisserie à Bordeaux - Mehdi Fedouach-AFP

La proposition ne passe pas inaperçue. En pleine controverse sur la déchéance de nationalité, Nadia Hamour, secrétaire nationale du parti Les Républicains chargée de l'intégration, a proposé aux musulmanes de France portant le voile de l'échanger contre un bonnet phrygien. Afin que la République "se balade partout dans les rues".

Pourquoi personne n'y avait pensé plus tôt? En plein débat sur la déchéance de nationalité, la secrétaire nationale franco-algérienne du parti Les Républicains chargée de l'intégration remet sur la table la question du voile islamique. Nadia Hamour a trouvé une idée pour le moins inattendue afin de résoudre définitivement, croit-elle, ce serpent de mer: elle propose de remplacer le voile par un bonnet phrygien, symbole de la République française et attribut de Marianne.

"La République se baladerait partout dans les rues"

"Les musulmanes peuvent remplacer le voile par un bonnet phrygien. Ça en ferait des républicaines, la République se baladerait partout dans les rues", a déclaré très sérieusement Nadia Hamour dans un entretien au Figaro.

Si la proposition prête à sourire, elle n'a pourtant rien d'une plaisanterie. La responsable politique, historienne de formation, ajoute: "J'ai un problème avec le voile", un "symbole politique" selon elle. Et poursuit: "Comment une femme voilée peut-elle devenir pilote de ligne ou chirurgien? C'est de l'exclusion vestimentaire! Je ne suis pas contre une loi contre le hijab pour des raisons de sécurité. Sous ce déguisement, on peut avoir une ceinture d'explosifs à la taille", persiste-t-elle.

Schtroumpfs et Marge Simpson

Pourtant, sur ce point, Nadia Hamour, maître de conférence en géopolitique de la Méditerranée, fait fausse route. Car le hijab désigne le voile couvrant la tête et les cheveux, mais ni le visage, la taille ou le reste du corps. Il paraît ainsi difficile de cacher une bombe entre la nuque et l'oreille.

Sa proposition a fait l'objet de moqueries sur Twitter, où des internautes ne se sont pas gênés pour la tourner en dérision, évoquant les Schtroumpfs ou Marge Simpson.

Céline Hussonnois Alaya