BFMTV

L'UMP se dote d'un nouveau trésorier et d'un cabinet d'audit

L'UMP a choisi un cabinet d'audit et un nouveau trésorier mardi, lors d'un bureau politique (Photo d'illustration)

L'UMP a choisi un cabinet d'audit et un nouveau trésorier mardi, lors d'un bureau politique (Photo d'illustration) - -

Le bureau politique de l'UMP a choisi mardi un cabinet pour mener un audit financier du parti, embourbé dans l'affaire Bygmalion. Un nouveau trésorier a aussi été désigné.

En pleine affaire Bygmalion, l'UMP tente de remettre ses finances à plat. Le bureau politique du parti réuni mardi a choisi le cabinet Advolis pour mener un audit de ses finances. Il s'est engagé à conduire son audit financier "pour un résultat le 30 juin". Autre décision interne, la désignation d'un nouveau trésorier, Jacques Laisné, auditeur de la Cour des comptes.

Le bureau politique, qui réunissait une cinquantaine de personnalités, a également décidé qu'il n'y aurait pas de secrétaires généraux adjoints. C'est François Fillon, membre du triumvirat (avec Alain Juppé et Jean-Pierre Raffarin) chargé de diriger le parti d'ici au congrès et l'élection d'un nouveau président, qui a proposé qu'il n'y en ait pas.

Selon lui, "il faut, dans l'esprit d'une présidence provisoire, simplifier au maximum les structures pour plus d'efficacité et ne pas diluer le pouvoir".

Copé présent au bureau politique

Enfin, Luc Chatel, secrétaire général, a été désigné comme "représentant légal" du parti, au cas où le triumvirat décidait de porter plainte dans le cadre de l'affaire Bygmalion. Pour le moment, aucune décision n'a été prise dans ce sens, le triumvirat examinant "les conditions et modalités" de la plainte contre X déjà déposée par Jean-François Copé.

Ce dernier, membre de droit du bureau politique en tant qu'ancien président du mouvement, était présent.

La date du prochain congrès sera décidée lors du prochain bureau politique, le 24 juin.

A. K. avec AFP