BFMTV

Fillon invite les Français à débattre de ses propositions pour la France

François Fillon invite les Français à réagir sur son site à propos de ses 35 propositions

François Fillon invite les Français à réagir sur son site à propos de ses 35 propositions - -

L'ancien Premier ministre invite les Français à réagir, sur le site de son mouvement "Force républicaine", à ses premières propositions pour la France.

L'ancien Premier ministre François Fillon, candidat à la primaire de l'UMP pour la présidentielle de 2017, invite les Français à réagir, sur le site de son mouvement "Force républicaine", à ses premières propositions pour la France.

"Le temps de l'opposition, c'est le temps de la réflexion et des propositions. L'heure n'est pas encore au programme de gouvernement, mais notre devoir est, dès maintenant, de débattre avec nos concitoyens et d'avancer des idées pour relancer la France", écrit en préambule le député de Paris en invitant cet été "chaque Français" à venir s'exprimer sur son site "afin d'évaluer la justesse de ses premières propositions".

Suppression des 35h ou encore de l'ISF

François Fillon égrène ensuite 35 propositions sur les thèmes du "redressement économique, de "la République unie" et de "L'Europe forte".

Il se déclare notamment pour "la suppression de la durée légale des 35H", pour "une baisse du coût du travail de 6% financée par une hausse de la TVA" et "la suppression de l'ISF".

Il suggère de remplacer l'indemnisation du chômage par une indemnisation de la formation avec "une dégressivité des allocations chômage pour inciter à la reprise de l'activité et l'obligation d'accepter un emploi correspondant à la formation suivie".

Uniforme pour les élèves

François Fillon souhaite réactiver également le principe du recrutement d'un fonctionnaire sur deux partant à la retraite et étendre la révision des politiques publiques aux collectivités territoriales.

En matière d'Éducation, il se déclare pour "une tenue uniforme des élèves" et propose "une annualisation du temps de travail" des enseignants avec une "extension de leur présence dans l'établissement en dehors des cours pour des missions de soutien scolaire".

En matière de sécurité, il défend l'extension des peines planchers et l'interdiction de toute libération conditionnelle avant les deux-tiers de la peine.

Travail d'intérêt général pour les bénéficiaires du RSA

Les bénéficiaires du RSA auront l'obligation de participer à un travail d'intérêt général à hauteur de 7h par semaine. Pour les retraites, il suggère "d'augmenter la durée d'activité" avec une hausse progressive de l'âge légal de départ jusqu'à 65 ans et une augmentation de la durée de cotisation.

Sur l'immigration, il suggère que le Parlement vote chaque année le nombre de migrants que le pays peut accueillir et les compétences dont il a besoin. Il propose également de "mettre fin à l'automaticité de l'acquisition de la nationalité pour les enfants nés en France de parents étrangers" et de "réserver les prestations sociales aux migrants légaux présents depuis plusieurs années sur le territoire".

Enfin, sur l'Europe, François Fillon se dit favorable à "un véritable gouvernement économique dirigé par les chefs d'État et de gouvernement", à l'instauration "de règles strictes de réciprocité dans les échanges internationaux" et d'une taxe aux frontières pour financer des d'investissements d'avenir.

M.G. avec AFP