BFMTV

Estrosi: islam et démocratie sont "totalement incompatibles"

Sur Europe 1, Christian Estrosi a appelé les maires de France "à la révolte" contre les Roms.

Sur Europe 1, Christian Estrosi a appelé les maires de France "à la révolte" contre les Roms. - -

Invité d’Europe 1, le député UMP des Alpes-Maritimes a dit vouloir "que l’on défende l’idée de liberté et de démocratie à partir du principe de la laïcité".

L’islam n’est "pas compatible" avec la démocratie, selon Christian Estrosi. Invité dimanche d’Europe1, le député UMP des Alpes-Maritimes et maire de Nice a commenté une déclaration de François Hollande, qui, en voyage en Tunisie, avait déclaré que "la France sait que l’islam et la démocratie sont compatibles".

En désaccord avec cette déclaration, Christian Estrosi a rétorqué: "On ne peut pas se revendiquer de partout de la laïcité et en même temps dire que l'islam et la démocratie sont parfaitement compatibles".

"Dès qu'en France vous avez dans dans un lieu public quelqu'un qui afficherait un signe ostentatoire d'une appartenance à une religion, tout le monde se met à hurler, ce qui, parce que je défends les principes de la laïcité, me parait totalement légitime", a confié le maire de Nice, avant de conclure: "(...) et donc pour moi c'est totalement incompatible, je veux que l'on défende l'idée de liberté et de démocratie à partir du principe de la laïcité, qui fait le modèle de notre pays".

Sur les gens du voyage, Estrosi appelle "à la révolte"

Interrogé également sur les gens du voyage, Christian Estrosi a appelé "les maires de France à la révolte" pour que soient expulsés les Roms, faisant l’amalgame avec les gens du voyage, qui occupent illégalement des terrains.

Christian Estrosi a expliqué avoir dit à des gens du voyage installés illégalement à Nice : "J'en ai maté d'autres, je vous materai (...)". Le député explique les avoir menacé: "non seulement vous allez partir, mais avant, vous allez payer. Si vous ne payez pas, OK, saisie des véhicules pour pouvoir rembourser ce que les contribuables de Nice n'ont pas à payer."

"Je vais envoyer mon mode d'emploi à tous les maires de France pour qu'ils sachent pendant tout l'été quels moyens utiliser face à un pouvoir socialiste qui ne les accompagne pas", a enfin annoncé Christian Estrosi, dénonçant la circulaire Valls datant de l'été dernier à propos des Roms.

A. K.