BFMTV

Des députés UMP s'inquiètent des théories sur le "genre"

Dans le catalogue de Noël de cette année, Super U met en scène des garçons qui pouponnent et des filles qui bricolent.

Dans le catalogue de Noël de cette année, Super U met en scène des garçons qui pouponnent et des filles qui bricolent. - -

Des députés UMP demandent la création d'une commission d'enquête sur "la diffusion de la théorie du genre en France", qui consiste à remettre en question les stéréotypes sur l'homme et la femme.

L'homme et la femme sont-ils réellement différents par nature ? Des députés UMP, inquiets de voir le projet sur l'adoption et le mariage gay progresser, demandent la création d'une commission d'enquête sur "l'introduction et la diffusion de la théorie du genre en France".

La théorie du genre, "idéologie qui consiste à dire que l'homme et la femme sont interchangeables", selon la définition du député UMP Xavier Breton, est née dans les années 80, et s'interroge notamment sur la validité des rôles "sociaux" attribués "naturellement" en fonction du sexe, et les stéréotypes homme-femme.

Jeudi, lors d'une audition à l'Assemblée nationale, le parlementaire Xavier Breton a donc indiqué que les députés de son parti demandaient "une commission d'enquête pour voir comment cette théorie est en train de s'infiltrer, de se diffuser dans notre pays, sans aucun débat public."

Dans la proposition de résolution qui formule cette demande, les auteurs écrivent qu'en "introduisant la théorie du genre en France, nous serions en face d'une rupture majeure de notre société et d'un bouleversement pour l'ensemble des Français." Cette théorie "ne peut être imposée en catimini", concluent-ils.