BFMTV

Copé, "à pleurer de rire", selon le directeur du "Point"

Etienne Gernelle, directeur de la publication du Point, était l'invité de BFMTV lundi.

Etienne Gernelle, directeur de la publication du Point, était l'invité de BFMTV lundi. - -

Etienne Gernelle, directeur de publication de l'hebdomadaire, a dénoncé sur BFMTV "une manoeuvre dilatoire" de Jean-François Copé "pour ne pas publier les comptes de l'UMP."

"A pleurer de rire": c'est en ces termes lapidaires qu'Etienne Gernelle, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire Le Point, a réagi après la déclaration de Jean-François Copé lundi midi.

Le patron de l'UMP a notamment proposé de placer les comptes de l'UMP dans "une pièce scellée par un huissier, qui sera rouverte" quand les propositions de lois sur la transparence des comptes des partis et des médias seront votées. "C'est gros comme une maison. Il a trouvé quelque chose pour ne pas donner" les comptes de l'UMP car "il subodore que cette loi ne sera pas votée", a commenté Etienne Gernelle, sur BFMTV.

"Des Tartuffe bouffis d'orgueil"

Interrogé dans un second temps sur le plateau de BFMTV sur les accusations de Jean-François Copé contre des médias qui utilisent des "méthodes dignes de l'Inquisition et parmi eux des Tartuffe bouffis d'orgueil", Etienne Gernelle a répondu: "ce n'est pas une inquisition, ce n'est pas une chasse à l'homme, c'est une enquête, c'est du journalisme d'investigation". "Tout est prouvé", a-t-il ajouté. "Il y a quelque chose qui s'appelle une presse libre et indépendante, il le découvre".

|||sondage|||1676

A. K.