BFMTV

Ciotti raille Valls sur les jeunes de retour du jihad: "On est dans le monde des Bisounours"

Eric Ciotti étaot l'incité de BFMTV et RMC jeudi matin.

Eric Ciotti étaot l'incité de BFMTV et RMC jeudi matin. - BFMTV

Invité de BFMTV et RMC, Eric Ciotti a défendu jeudi une prise en charge "obligatoire", des jeunes Français de retour du jihad.

Le Premier ministre a annoncé mercredi la création "d'ici la fin de l'année", d'une structure chargée de prendre en charge les jeunes "de retour de zones de conflit" ne faisant pas l'objet de poursuites judiciaires.

Le député UMP Eric Ciotti, président de la commission d'enquête parlementaire sur les filières jihadistes, l'a défendue par le passé mais avec un aspect obligatoire, "une différence essentielle"."On est dans le monde des Bisounours", a-t-il raillé jeudi sur BFMTV et RMC.

"Je propose un placement obligatoire pour ceux qui présentent un risque, un danger", a défendu le député des Alpes-Maritimes.

"J'aurais préféré une loi cadre contre le terrorisme"

Au sujet de la loi renseignement, Eric Ciotti a redit qu'elle allait dans le "bon sens" et qu'il la voterait. Et d'ajouter néanmoins: "J'aurais préféré une loi cadre contre le terrorisme".

Concernant le budget de l'armée, "Manifestement, il y a un changement de cap et je m'en réjouis", a affirmé l'élu qui sort jeudi un livre intitulé Autorité : mes propositions pour redresser la République. Le chef de l'Etat a annoncé mercredi que les crédits de la Défense seront pérennisés en 2015. Et 3,8 milliards d'euros supplémentaires seront affectés sur les 4 prochaines années. Là encore, l'élu azuréen juge que cela va "dans le bon sens" même si c'est insuffisant. 

"Partisan d'une laïcité intransigeante"

Eric Ciotti a apporté son soutien jeudi à la principale qui a pris la décision d'exclure une collégienne à Charleville-Mézières (Ardennes) en raison du port d'une longue jupe jugée comme un signe religieux ostentatoire.

"Ces jupes longues c'est le signe d'une expression religieuse, je le dis très clairement je suis partisan d'une laïcité intransigeante", a ajouté le député UMP favorable au port de l'uniforme.

K. L.