BFMTV

Bruno Le Maire: "il faut se faire entendre, mais pas bloquer" le 17 novembre

"La solution c'est d'arrêter les hausses de taxe, tout le reste c'est de la micro-rustine", estime le président de LR en réponse aux propositions matinales du Premier ministre Edouard Philippe.

"Je serai à leurs côtés. Je participerai au mouvement des gilets jaunes, le 17 novembre, chez moi en Haute-Loire, car je suis contre la hausse des taxes. Mais, s'il faut se faire entendre, il ne faut pas bloquer", a expliqué le président de Les Républicains Laurent Wauquiez sur BFMTV et RMC mercredi. "Je pense que le gouvernement n'attend que ça", des blocages, pour critiquer le mouvement, selon lui. "Il ne faut pas tomber dans le piège de l'escalade", poursuit Laurent Wauquiez. 

"La solution c'est d'arrêter les hausses de taxe, tout le reste c'est de la micro-rustine", estime le président de LR en réponse à Edouard Philippe.

Le Premier ministre Edouard Philippe a mis en garde mercredi les "gilets jaunes", qui vont manifester samedi, contre les blocages des routes, rappelant que "la loi s'applique" et que "l'entrave à la circulation, c'est sanctionné". Avant cela il avait confirmé le maintien des taxes sur le carburant et notamment le diesel.

"Toutes ces petites mesurettes, est-ce qu'elles compensent l'explosion de la facture sur l'essence et le diesel? Non, assure Laurent Wauquiez. Il y a eu des hausses considérables supplémentaires qui viennent d'être décidées par ce gouvernement, 15 milliards d'euros qu'ils vont prendre dans la poche des Français et le Premier ministre nous annonce ce matin 500 millions d'euros, c'est-à-dire qu'il va rendre même pas 3% de ce qu'on va prendre aux Français. Comme d'habitude, ce dispositif laisse de côté les classes moyennes."

S. A.